Faire un don
Mgr Paul Richard Gallagher, wikipedia

Mgr Paul Richard Gallagher, wikipedia

Chypre: Mgr Gallagher à Nicosie pour encourager le processus de paix

Rencontre avec le ministre des Affaires étrangères

Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les Etats, a rencontré le ministre des Affaires étrangères chypriote le 2 novembre 2016 dans la capitale, Nicosie. Un signe d’encouragement pour la paix sur l’île, toujours divisée.

D’après le quotidien CyprusMail, Mgr Gallagher a été reçu par Ioannis Kasoulides à Nicosie et il a échangé avec lui notamment sur des questions œcuméniques.

Le représentant du Saint-Siège a salué « l’esprit de coopération et de tolérance qui existe entre les différentes composantes de la société » chypriote. Le Saint-Siège, a-t-il ajouté, « soutient tous les efforts pour apporter plus de paix, de sécurité, et pour résoudre les problèmes en attente de résolution ». Au cœur des tensions : le territoire du nord de l’île, occupé depuis 1974 par l’armée turque.

Le pape François, a ajouté Mgr Gallagher, encourage « la culture de la rencontre », y compris pour la résolution des conflits. Enlisées depuis des années, les négociations pour la réunification de l’île ont été relancées en 2015. Mais les divisions restent fortes entre chypriotes-turcs et chypriotes-grecs.

Selon des chiffres de l’Aide à l’Eglise en détresse, les catholiques représentent seulement 1,4% de la population chypriote (les orthodoxes 66% et les musulmans 22%).

L’archevêque a aussi souhaité plus de coopération entre le Saint-Siège et Chypre à l’avenir. Le ministre Kasoulides a rapporté qu’ils avaient également évoqué la protection des droits des minorités, en particulier les minorités chrétiennes en Irak et au Moyen-Orient.

En février 2014, le pape François a reçu le président de la République de Chypre, Nicos Anastasiades, au Vatican. Le pape Benoît XVI s’était lui-même rendu à Chypre en juin 2010. Et il avait reçu le président précédent, Demetris Christofias, au Vatican en 2012.

Chypre a adhéré à l’Union européenne en 2004. La République autoproclamée du nord – depuis l’invasion turque – n’est pas reconnue par la communauté internationale, mais ses habitants sont considérés comme des citoyens de l’UE qui considère l’île unie.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel