Faire un don
Le pape rencontre des pèlerins de Chine © L'Osservatore Romano

Le pape rencontre des pèlerins de Chine © L'Osservatore Romano

Chine continentale et Saint-Siège : « poursuivre le chemin du dialogue »

L’Osservatore Romano publie des informations sur l’Église catholique en Chine

« Le Saint-Siège, lit-on dans L’Osservatore Romano, continue son engagement à poursuivre le chemin du dialogue en vue de résoudre progressivement, dans une attitude de compréhension mutuelle, de patience et de clairvoyance, les différents problèmes encore existants, à commencer par la reconnaissance civile des clercs « non officiels » afin de permettre à l’Église catholique en Chine de mener une vie de plus en plus normale. »

Le quotidien du Vatican en italien publie dans son édition du 4 février 2019 des informations sur l’Église catholique en Chine ainsi que sur les derniers accords entre la Chine et le Saint-Siège.

Le 22 septembre 2018, à Pékin, le Saint-Siège et la République populaire de Chine ont signé un « Accord provisoire sur la nomination des évêques », rappelle le quotidien. Auparavant le 8 septembre 2018, « après avoir beaucoup réfléchi et prié, le Successeur de Pierre, dans un esprit de grande bienveillance, avait accueilli dans la pleine communion ecclésiale sept évêques chinois consacrés sans mandat pontifical ».

Le pape a assigné à chaque évêque une tâche pastorale diocésaine, tenant compte des situations locales particulières et complexes. Mgr Joseph Guo Jincai est donc appelé à assumer son ministère épiscopal comme premier évêque de Chengde, Mgr Joseph Huang Bingzhang comme évêque de Shantou, Mgr Joseph Liu Xinhong comme évêque dans le Anhui, Mgr Joseph Ma Yinglin comme évêque de Kunming, Mgr Joseph Yue Fusheng comme évêque dans le Heilongjiang, Mgr Vincent Zhan Silu comme évêque de Funing/Mindong et Mgr Paul Lei Shiyin comme évêque de Leshan.

En lien avec ces dispositions, Mgr Vincent Guo Xijin a reçu la charge d’évêque auxiliaire de Funing/Mindong et Mgr Pierre Zhuang Jianjian le titre d’évêque émérite de Shantou. Le 12 décembre 2018 à Pékin, les neuf évêques ont reçu la communication de la part du Saint-Siège concernant leur charge pastorale.

« Enfin, lit-on dans le quotidien, c’est un fait d’une grande importance ecclésiale que, quelques mois avant son décès survenu le 4 janvier 2017, Mgr Antonio Tu Shihua, o.f.m. ait demandé d’être réadmis dans la pleine communion avec le Successeur de Pierre, qui l’a accueilli avec le titre d’évêque émérite de Puqi. »

La portée ecclésiale et pastorale de ces événements pourrait être mieux comprise dans la lumière du « Message aux catholiques chinois et à l’Église universelle » (26 septembre 2018) du pape François : « Afin justement de soutenir et de promouvoir l’annonce de l’Évangile en Chine et de reconstituer l’unité pleine et visible dans l’Église, écrit le pape, il était fondamental d’affronter en premier lieu la question des nominations épiscopales. Tout le monde sait que, malheureusement, l’histoire récente de l’Église catholique en Chine a été douloureusement marquée par de profondes tensions, blessures et divisions, qui se sont polarisées surtout autour de la figure de l’évêque en tant que gardien de la foi et garant de la communion ecclésiale » (n.3).

Il est maintenant important d’« ouvrir une phase de collaboration plus fraternelle pour assumer avec un engagement renouvelé la mission de l’annonce de l’Évangile. En effet, l’Église existe pour témoigner de Jésus-Christ et de l’amour du Père qui pardonne et qui sauve » (n.4).

Avec une traduction d’Hélène Ginabat

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel