Faire un don
Le p. Nieto @ todocoleccion.net

Le p. Nieto @ todocoleccion.net

Causes des saints: Manuel García Nieto, jésuite espagnol, «héroïque»

Père spirituel des séminaristes à l’Université pontificale de Comillas

Les vertus héroïques du serviteur de Dieu Manuel García Nieto (1894-1974), prêtre jésuite, père spirituel des séminaristes à l’Université pontificale de Comillas, ont été reconnues par le pape François lors d’une audience accordée au cardinal Angelo Becciu, le 12 février 2019. La reconnaissance d’un miracle ouvrirait ensuite la porte à sa béatification.

Le pape a approuvé en tout la publication de 8 décrets de la Congrégation pour les causes des saints pour deux miracles, un martyre et les « vertus héroïques » de cinq baptisés.

Manuel García Nieto est né le 5 avril 1894 à Macotera (Salamanque). Il fait ses études au séminaire de Salamanque et est consacré prêtre le 16 mai 1920. Pendant six ans, il exerce le ministère sacerdotal à Cantalapiedra et à Santa María de Sando.

Dès le début, il est un modèle de prêtre, « sur les traces du curé d’Ars », comme le dit son biographe Benigno Hernández.

Le 30 juillet 1926, il entre dans la Compagnie de Jésus. Il fait son noviciat à Carrión de Los Condes et à Salamanque (1926-1928) et suit un cours de théologie à Oña (Burgos) (1928-1929). Plus tard, il est affecté au séminaire de Comillas (Cantabrie) en tant que directeur spirituel des séminaristes.

Il enseigne aussi pendant quelques années la théologie pastorale et la théologie ascétique et mystique.

Lorsque la guerre civile éclate, il donne le mois d’exercices spirituels à un groupe de prêtres. Le 12 août 1936, il est arrêté avec toute la communauté et dirigé par un piquet de miliciens à Santander. Il y vit cinq mois éparpillés, encourageant les séminaristes dispersés et menant des activités pastorales clandestines au milieu de nombreux dangers.

Il est libéré en janvier 1937 et en août, lorsque l’université de Comillas reprend son fonctionnement, il redevient le père spirituel des philosophes et théologiens de 1937 à 1951, année au cours de laquelle il sera exclusivement responsable de la direction spirituelle des théologiens et de la Congrégation mariale.

« Tout le monde s’accordait pour dire qu’il était un saint qui vivait intensément ce qu’il prêchait, raconte sa biographie. Il dormait peu, priait beaucoup et consacrait le reste de son temps à la direction personnelle des séminaristes et à l’animation des sections ou équipes de la Congrégation mariale (charité, action sociale, apostolat de la mer, missions, catéchismes, etc.). »

« Il était un homme très charitable avec tous ceux qui en avaient besoin, lit-on plus loin. Dans les années de pénurie de l’après-guerre, sa chambre ressemblait à une épicerie, où des vêtements et des provisions étaient accumulés pour les pauvres. »

« Il a consacré les étés à donner des exercices spirituels aux prêtres et aux religieux de toute l’Espagne. Il a dirigé l’ensemble du mois d’exercices au moins vingt fois, ce qui a eu un impact particulier. »

Manuel García Nieto est décédé le 13 avril 1974.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel