Faire un don
Don Emilio Venturini, capture @oratoriosanfilippo.org

Don Emilio Venturini, capture @oratoriosanfilippo.org

Causes des saints : le p. Emilio Venturini, prêtre oratorien italien, « héroïque »

Il est fondateur des Sœurs servantes de l’Addolorata

Les vertus héroïques du père Emilio Venturini (1842-1905), prêtre oratorien italien, fondateur de la Congrégation des Sœurs servantes de l’Addolorata, ont été reconnues par le pape François lors d’une audience accordée au cardinal Angelo Becciu, le 21 février 2020. La reconnaissance d’un miracle ouvrirait ensuite la porte à sa béatification.

Le pape a en effet approuvé la promulgation de huit décrets concernant trois miracles, trois martyres et quatre nouveaux « vénérables ».

Le p. Emilio Venturini est né le 9 janvier 1842 à Chioggia, dans la province de Venise.

Oratorien de la congrégation « L’Oratoire de Saint Philippe Néri » depuis 1858, il a été ordonné prêtre le 24 septembre 1864.

Le p. Venturini est caractérisé par les oratoriens comme un « homme d’une formation humaniste exquise, qui brille à travers le style de ses écrits », qui « est également attesté par la relation avec les hommes de culture de son temps » et qui « s’est consacré à une intense activité de prédication et d’animation chrétienne de la société ».

À la fin des années 1860, il est entré en contact avec les quartiers les plus pauvres de la ville, aidé par l’enseignante Elisa Sambo, avec qui, en 1870, il a commencé le travail d’assistance aux orphelins. En 1873, il a créé la Congrégation des Sœurs servantes de Maria Addolorata de Chioggia.

En s’occupant des orphelins et de la nouvelle congrégation, P. Venturini n’a pas négligé « les activités apostoliques », lit-on dans sa biographie : cela « fait de lui, dans sa ville, l’un des exemples les plus illustres de prêtre ».

Il est décédé, « presque subitement, dans la nuit du 1er au 2 décembre 1905, à l’âge de 64 ans, en invoquant le nom de Jésus et de Marie ».

Le 9 mars 1996, la cause de canonisation du père Emilio Venturini a été ouverte au niveau diocésain. Depuis, la publication de la revue trimestrielle Una vita a été lancée, un service pour faire connaître la figure du fondateur et les travaux que les religieuses réalisent selon son charisme.

Le 4 décembre 2005, l’année du centenaire de sa mort, la phase diocésaine du processus a pris fin.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel