Faire un don
Présentation du message de carême 2017, HSM ZENIT

Présentation du message de carême 2017, HSM ZENIT

Carême: le pape invite les chrétiens «à ouvrir leur cœur», par Mgr Dal Toso 

Et un témoignage de Chiara Amirante fondatrice de « Nuovi Orizzonti »

Le message du pape François pour le Carême 2017 « veut inviter tout le monde, en particulier les chrétiens évidemment, à ouvrir leur cœur », estime Mgr Giampietro Dal Toso.

Le secrétaire délégué du dicastère pour le Service du développement humain intégral, et Chiara Amirante, fondatrice de la communauté Nuovi Orizzonti, ont présenté le document pontifical dans la matinée de ce mardi 7 février 2017 dans la salle de presse du Saint-Siège. Leurs propos ont été recueillis par L’Osservatore Romano en italien.

« Plus l’homme peut s’ouvrir à l’action de Dieu, plus il devient sensible aussi aux personnes qui sont autour de lui, affirme Mgr Dal Toso. C’est un message très fort : écouter Dieu signifie aussi écouter l’homme. »

Le pape François, poursuit-il, « met le doigt sur une question fondamentale » : cette question « c’est de savoir combien l’homme sait s’ouvrir, parce que c’est en s’ouvrant que lui vient la vie ; en se fermant que lui vient la mort ».

« Il est important, souligne-t-il, de comprendre combien nous avons besoin de l’autre » et combien la relation à l’autre « change notre vie ». En ce sens, le riche de la parabole évangélique citée dans le message est critiqué « non pas parce qu’il possède des richesses, mais parce qu’il vit de son « je » et ne s’ouvre pas à l’autre. »

Des personnes que chacun rencontre au cours de sa vie « nous enrichissent », affirme Mgr Dal Toso et ajoute : « même celles qui sont pour nous un défi sont en réalité une aide pour nous faire mûrir ». D’où la nécessité de «  pouvoir voir l’autre non comme un danger, une menace, une limite, mais l’altérité dont j’ai besoin pour être ». « Je pense que c’est un message important que nous pouvons faire nôtre, ou plutôt que nous devons faire nôtre », résume le secrétaire délégué du dicastère.

« Au fond, précise-t-il , au micro de Radio Vatican, le pape met le doigt sur une question fondamentale pour tout homme mais en particulier, je crois, pour le chrétien : et cette question fondamentale c’est de savoir combien l’homme sait s’ouvrir, parce que c’est en s’ouvrant que lui vient la vie ; en se fermant que lui vient la mort. C’est un message qui veut inviter tout le monde, en particulier les chrétiens évidemment, à ouvrir leur cœur. Le pape dit que la racine des maux du riche est qu’il n’écoute pas la Parole de Dieu : c’est donc une précision très claire. Plus l’homme peut s’ouvrir à l’action de Dieu, plus il devient sensible aussi aux personnes qui sont autour de lui. C’est un message très fort : écouter Dieu signifie aussi écouter l’homme. Reconnaître qu’il n’y a pas de danger dans l’autre, que je ne dois pas avoir peur, mais que l’autre est un don, un quelque chose qui m’enrichit, c’est surtout reconnaître une grande expérience humaine. Chacun de nous ne vit que grâce aux autres relations humaines. Nous ne pouvons être nous-mêmes que grâce à des personnes qui, constamment, au cours de notre vie, nous enrichissent ; même celles qui sont pour nous un défi sont en réalité une aide pour nous faire mûrir. Et par conséquent, pouvoir distinguer cela, pouvoir voir l’autre non comme un danger, une menace, une limite, mais l’altérité dont j’ai besoin pour être : je pense que c’est un message important que nous pouvons faire nôtre, ou plutôt que nous devons faire nôtre.»

 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel