Faire un don
Audience 04/10/2017, capture CTV

Audience 04/10/2017, capture CTV

Catéchèse en français: « un morceau de ciel » en plus

«Missionnaires de l’espérance aujourd’hui»

Le baptisé à comme un « morceau de ciel » en plus sur la tête, fait observer le pape François qui a consacré sa catéchèse, place Saint-Pierre, ce mercredi 4 octobre 2017, en la fête de François d’Assise, au thème « Missionnaires de l’espérance aujourd’hui ». Il affirme cette espérance de la victoire de l’amour: « Le vrai chrétien est convaincu que tout mal peut être vaincu par l’amour. »

Le pape souligne que cette espérance se fonde sur la résurrection du Christ: « Frères et sœurs, au début de ce mois consacré à la mission et en ce jour de la fête de saint François d’Assise, je parlerai sur le thème « Missionnaires de l’espérance aujourd’hui » ! La résurrection de Jésus a bouleversé l’esprit et le cœur de ses disciples. »

Et sa résurrection, le Christ ne la garde pas pour lui, mais il veut que tout être humain y participe: « Jésus est retourné vers son Père parce qu’il veut que chaque être humain soit participant de sa résurrection. »

C’est grâce à l’Esprit Saint que la résurrection est en route au coeur de l’humanité: « A la Pentecôte les disciples non seulement auront une bonne nouvelle à porter à tous, mais ils renaîtront en quelque sorte à une vie nouvelle. »

Voilà aussi ce qui fonde la mission d’être des témoins de la résurrection du Christ pour tous les baptisés dont l’agir est transformé: « Jésus ne veut pas de disciples capables seulement de répéter des formules apprises par cœur, il veut des témoins, des personnes qui propagent l’espérance par leur façon d’accueillir, de sourire, d’aimer. »

C’est aussi ce qui donne aux baptisés la force d’aimer, car le coeur du message du pape est là: « Surtout d’aimer, parce que la force de la résurrection rend les chrétiens capables d’aimer même quand l’amour semble avoir perdu ses raisons d’être. »

« C’est comme si les croyants étaient des personnes avec un « morceau de ciel » en plus sur la tête, accompagnés par une présence dont on ne peut même pas avoir l’intuition », insite le pape.

Le pape affirme la victoire de l’amour, plus fort que la mort: « Le vrai chrétien est convaincu que tout mal peut être vaincu par l’amour. Parfois les disciples paieront cher cette espérance donnée par Jésus. Les martyrs montrent que l’injustice n’a pas le dernier mot. »

« Celui qui a le Christ à ses côtés ne craint plus rien », conclut le pape, autrement, même la peur de la mort est vaincue.

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel