Faire un don
Embarquement à bord du vol Rome-Maputo © Vatican Media

Embarquement à bord du vol Rome-Maputo © Vatican Media

Afrique : le pape rencontre les journalistes sur le vol Rome-Maputo

Il les remercie chaleureusement

« Espérons que ce voyage un peu long portera du fruit », a dit le pape François en remerciant chaleureusement les journalistes qui l’accompagneront tout au long de son 31e voyage apostolique qui couvrira trois pays de l’Afrique australe.

Le pape a rencontré, selon l’usage, les journalistes présents dans l’avion qui l’emmenait au Mozambique, sur le vol Rome-Maputo, ce mercredi matin 4 septembre 2019. Introduit par le nouveau directeur de la salle de presse, Matteo Bruni, le papa a adressé quelques paroles aux quelque 70 journalistes qui participent à ce voyage, dont quatre du Mozambique, une de Madagascar et trois de Maurice.

Voici notre traduction des paroles du pape François

HG

Paroles du pape François aux journalistes

Bonjour ! Merci pour votre compagnie, merci pour votre aide. Espérons que ce voyage un peu long portera du fruit, merci beaucoup.

Aujourd’hui, la « doyenne » [Valentina Alazraki], est absente ; cela aurait été, je crois, son 153ème voyage… Mais il y a  le « co-doyen » de Reuters, Pulella : c’est lui qui prend les commandes… et on avance ! Merci beaucoup. Mais je voudrais dire, à propos de la doyenne, que l’autre jour, son dernier livre sur les femmes maltraitées est sorti – un véritable bijou – pour faire comprendre la souffrance et l’exploitation des femmes de nos jours. Il faut que nous réfléchissions sur cette question. Je remercie Valentina pour ce travail qu’elle a fourni, si précis, un beau livre. Je voudrais aussi vous dire qu’il y a, je crois que c’est le cinquantième, de la EFE espagnole… où est Cristina Cabrejas ?… Quatre-vingt ? Ah, elle est encore plus jeune que moi… Ensuite, je dirai à Matteo Bruni, pendant la rencontre finale, de lui donner une place spéciale pour qu’elle pose les questions qu’elle croit opportunes, une ou deux questions, en toute liberté, hors programme. Un hommage à la EFE. Merci. Et maintenant, je vais avoir le plaisir de saluer chacun de vous. Merci.

Merci beaucoup. Bonne continuation !

Je voudrais vous inviter, chacun dans son coeur, à dire une prière pour les victimes des ouragans aux Bahamas : pauvres gens qui, d’un coup, d’un jour à l’autre, perdent leur maison, perdent tout, y compris la vie. Que chacun dans son coeur fasse une prière pour ces frères et soeurs qui souffrent à cause de ces ouragans aux Bahamas. Merci.

© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel