Vénérable Augustus Tolton (1854-1897), le premier prêtre catholique noir des États Unis © Domaine public

 Vénérable Augustus Tolton (1854-1897), le premier prêtre catholique noir des États Unis © Domaine public

Augustus Tolton, le premier prêtre catholique noir américain

Print Friendly, PDF & Email

Un ancien esclave devenu Vénérable

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Ce 19 juin 2024, les États-Unis ont célébré la « Juneteenth », jour de fête nationale qui commémore l’émancipation des esclaves afro-américains en 1865. Pour l’Église catholique, ce jour est aussi l’occasion de se souvenir du Vénérable Augustus Tolton (1854-1897), le premier prêtre catholique noir des États-Unis.

Né esclave dans le Missouri en 1854, Augustus était issu d’une famille catholique. Il est devenu libre en 1862, après s’être échappé avec sa mère et ses deux frères et sœurs, en traversant le fleuve Mississippi. Sa mère lui aurait dit après la traversée : « Mon garçon, tu es libre. N’oublie jamais la bonté du Seigneur ».

« Si l’Amérique n’a jamais vu de prêtre noir, elle doit en voir un maintenant ! »
© findagrave.com

© findagrave.com

Augustus s’est senti appelé à la prêtrise, mais a été rejeté de tous les séminaires des États-Unis, en raison de sa couleur. Il a donc fait ses études pour le sacerdoce à l’Université pontificale urbanienne, à Rome. Ordonné prêtre en 1886 dans la basilique Saint-Jean-de-Latran à l’âge de 31 ans, il est ensuite revenu aux États-Unis.

« On disait que je serais le seul prêtre de ma race en Amérique et que je ne réussirais probablement pas », a écrit le P. Augustus. Mais le cardinal Giovanni Simeoni, alors préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples à Rome, déclarait : « L’Amérique a été qualifiée de nation la plus éclairée ; nous verrons si elle  mérite cet honneur. Si l’Amérique n’a jamais vu de prêtre noir, elle doit en voir un maintenant ! » 

Le P. Tolton a servi ses trois premières années en tant que prêtre dans une église pour catholiques noirs dans l’Illinois. Il a ensuite fondé la paroisse Sainte-Monique de Chicago, première paroisse afro-américaine des États-Unis, et a dirigé cette paroisse jusqu’à son décès soudain en 1897, à l’âge de 43 ans.

Le bon Père Gus

Doux et effacé, le P. Tolton a appris, pendant sa courte vie, à parler couramment les dialectes anglais, allemand, italien, latin, grec et africain. C’était aussi un musicien talentueux avec une belle voix. Il a aidé les pauvres et les malades, a nourri ceux qui avaient faim et a aidé beaucoup de gens à découvrir la foi. Il était affectueusement surnommé « le bon père Gus ».

La cause du P. Tolton a été ouverte par l’archidiocèse de Chicago en 2011, faisant de lui un Serviteur de Dieu. Puis, le 12 juin 2019, le pape François a reconnu ses vertus héroïques et l’a déclaré Vénérable.

« La sainteté d’Augustus Tolton vient de sa patiente souffrance, de son esprit courageux et de son cœur pastoral envers tous ceux qui sont venus à lui. Ses efforts pour devenir prêtre et son service remarquable envers le peuple de Dieu sont des exemples admirables, particulièrement en ces temps, de la valeur et de la dignité de chaque personne » a déclaré le cardinal Blase J. Cupich, archevêque de Chicago.

 

Share this Entry

Anne van Merris

Anne van Merris est journaliste, formée à l’Institut de journalisme européen Robert Schuman à Bruxelles. Elle est mariée et mère de quatre enfants.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel