Conseil des cardinaux réuni autour du pape François. © Vatican Media

Conseil des cardinaux réuni autour du pape François. © Vatican Media

Conseil des cardinaux : la synodalité, le conflit en Ukraine, la protection des mineurs

Print Friendly, PDF & Email

Avec la participation du pape François

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

« Le thème de la synodalité », la protection des mineurs, « le conflit » en Ukraine et la constitution apostolique Praedicate evangelium ont été au cœur des discussions du Conseil des cardinaux qui s’est réuni, avec la participation du pape François, les 26 et 27 juin 2023 au Vatican, indique un communiqué du Saint-Siège. « Tous les cardinaux qui en font partie et le secrétaire du Conseil y ont participé. »

« Au cours de la session, lit-on, avec la collaboration du cardinal Gianfranco Ghirlanda (nommé par le pape Cardinalis Patronus de l’Ordre souverain de Malte le 19 juin dernier, il ne fait pas partie du Conseil des cardinaux – ndlr.), les premiers pas ont été franchis dans la réflexion sur la manière de mettre en œuvre l’esprit, les principes et les critères de la constitution apostolique Praedicate evangelium dans les curies diocésaines. »

« Le thème de la synodalité a fait l’objet de discussions, en référence au Synode en cours », indique la même source. Le card. Mario Grech, secrétaire général du Synode des évêques, est intervenu au sujet de « mesures prises au cours des derniers mois, en vue de l’Assemblée d’octobre ».

Le cardinal Seán Patrick O’Malley, président de la Commission pour la protection des mineurs, a « fait le point sur la récente session plénière de la Commission pour la protection des mineurs en mai et sur le travail de la Commission pour mettre à jour les réglementations et les pratiques dans toute l’Église afin que les mécanismes de protection des mineurs soient efficaces dans tous les diocèses ».

« Le conflit en cours en Ukraine a fait l’objet de réflexions. »

La prochaine session aura lieu en décembre de cette année.

Voici une liste du Conseil, renouvelé par le pape le 7 mars dernier: les cardinaux Pietro Parolin, secrétaire d’État ; Fernando Vérgez Alzaga, L.C., président du gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican ; Fridolin Ambongo Besungu, O.F.M. Cap., archevêque de Kinshasa (RDC) ; Oswald Gracias, archevêque de Bombay (Inde) ; Seán Patrick O’Malley, O.F.M.Cap., archevêque de Boston (États-Unis) ; Juan José Omella, archevêque de Barcelone (Espagne); Gérald Lacroix, archevêque de Québec (Canada) ; Jean-Claude Hollerich, sj, archevêque de Luxembourg (Luxembourg) et Sérgio da Rocha, archevêque de San Salvador de Bahia (Brésil).

Les cardinaux sont assistés dans leur travail de Mgr Marco Mellino, secrétaire, qui avait déjà occupé cette fonction en 2020.

La réunion précédente des cardinaux a eu lieu en avril 2023. « Les situations de guerre et de conflit » dans le monde ainsi que « la nécessité pour toute l’Église de travailler ensemble pour construire la paix », tels sont les thèmes qui étaient au cœur de cette rencontre. Parmi les autres sujets : « la situation sociopolitique et ecclésiale des différentes régions auxquelles appartiennent les cardinaux », « les préparatifs de l’assemblée synodale d’octobre » et « la mise en œuvre de la constitution apostolique Praedicate Evangelium ».

Le pape François a institué un « groupe » consultatif des cardinaux pour le « conseiller » dans le gouvernement de l’Église le 13 avril 2013, un mois après son élection. Par son « chirographe » daté du 28 septembre 2013, ce « groupe » a été transformé en « Conseil des cardinaux pour aider le Saint-Père dans le gouvernement de l’Église universelle et pour étudier un projet de révision de la Constitution apostolique Pastor bonus sur la curie romaine ».

Le pape conçoit le rôle de ce Conseil comme « une expression de la communion épiscopale et de l’aide au ‘munus petrinum’ – (à la « charge de Pierre », ndlr) que l’épiscopat dispersé dans le monde peut offrir ».

Share this Entry

Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel