Audience du 2 déc. 2020, capture @ Vatican Media

Audience du 2 déc. 2020, capture @ Vatican Media

« L’espérance du monde réside dans la bénédiction de Dieu »: catéchèse en français

« Dieu ne cesse de bénir la vie »

Share this Entry
« L’espérance du monde réside entièrement dans la bénédiction de Dieu », a expliqué le pape François dans sa catéchèse en français, ce mercredi 2 décembre 2020, dans la bibliothèque privée du palais apostolique du Vatican.
En raison de la pandémie, le pape a en effet repris les audiences du mercredi en petit comité, en présence de dix collaborateurs et du personnel des media du Vatican.
Dans le cadre de ses catéchèses sur la prière, le pape François a évoqué cette forme de prière particulière qu’est la bénédiction, bénédiction de Dieu et des personnes: « Frères et sœurs, nous portons aujourd’hui notre attention sur la bénédiction qui est une dimension essentielle de la prière. »
 
Cette bénédiction est une réponse à la bénédiction du Créateur à l’origine: « Dans les premières pages de la Bible, Dieu ne cesse de bénir la vie. »
 
Cette bénédiction est une réponse à la bénédiction du Créateur tout au long de la vie: « La bénédiction possède une force spéciale qui accompagne toute la vie de celui qui la reçoit et elle dispose le cœur de l’homme à se laisser changer par Dieu. »
 
Cette bénédiction est une réponse à la bénédiction accomplie dans le Christ: « L’espérance du monde réside entièrement dans la bénédiction de Dieu, qui trouve son accomplissement en Jésus Christ, sa parole faite chair et offerte pour nous sur la croix. »
 
« Dieu se comporte envers nous comme un bon père et comme une bonne mère qui ne cessent jamais d’aimer leur enfant malgré ses erreurs », a fait observer le pape François.
 
Le pape a donné l’exemple des prisonniers: « Pour Dieu, même les détenus sont toujours ses enfants dont sa grâce peut changer la vie. Car il nous prend comme nous sommes mais ne nous laisse pas comme nous sommes. »
 
Cette bénédiction de Dieu est un don sans repentance, a souligné le pape: « C’est pourquoi Jésus voyait dans les personnes rejetées et refusées, l’indéfectible bénédiction du Père. »
La prière de bénédiction est donc une « réponse »: « Notre réponse à la bénédiction de Dieu se concrétise à travers la prière, qui est joie et reconnaissance. »
 
Impossible donc pour le chrétien de « maudire »: « Ainsi, nous ne pouvons que bénir ce Dieu qui nous bénit et apprendre de lui à ne maudire personne mais plutôt à bénir. »
Après les synthèses de la catéchèse du pape en différentes langues, l’audience s’est achevée par la prière du Notre Père et par la bénédiction du pape François.
 
 
 
 
Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org . A créé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel