« Magnificat » aussi sur téléphone portable

Print Friendly, PDF & Email

20 000 téléchargements à la mi-carême

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Propos recueillis par Anita Bourdin

ROME, vendredi 23 mars 2012 (ZENIT.org) – « Magnificat » sous forme papier est entré dans la vie de nombreux jeunes par les Journées mondiales de la jeunesse, et maintenant, la revue entre dans la poche des lecteurs grâce à une application sur téléphone portable. Romain Lizé, directeur général adjoint de cette publication, explique à Zenit cette innovation.

Zenit – Pour le carême, « Magnificat » se propose sur téléphone portable: à mi-chemin, quel bilan?

Romain Lizé – Avec près de 20 000 téléchargements, l’application iPhone de Magnificat pour le carême rencontre un très grand succès. Offrant, chaque jour, les prières du matin et du soir de Magnificat, les textes de la messe, une méditation originale, et plusieurs bonus notamment de la musique ou un chemin de croix, cette application aide à monter vers Pâques.

Et pour Pâques, que proposez-vous?

L’application Iphone pour le carême va bien sûr jusqu’au dimanche de Pâques et propose par exemple des hymnes à écouter pour ce temps privilégié, telle que la séquence pour la messe de Pâques « Victimae Paschali ». Après Pâques, c’est le temps de l’Eglise : il nous faut aller, comme les saintes femmes, dire autour de nous que le Christ est ressuscité et la revue Magnificat elle-même est un outil pour cela.

Benoît XVI a demandé aux catholiques de devenir « une communauté qui prie », la semaine dernière, à l’audience générale: c’est la vocation de cette publication?

Par définition, Magnificat, qui réunit plus d’un million de lecteurs à travers le monde, crée cette communauté priante ! En offrant aux laïcs de prier selon le modèle de la liturgie des heures, tout en l’adaptant à leur rythme et à leur vocation propres, Magnificat permet à chacun de prier en communion avec toute l’Eglise.

Jean-Paul  II a souhaité mettre les psaumes de laudes et vêpres à la portée des fidèles laïcs. Recevez-vous des témoignages de vos lecteurs ?

Oui, bien sûr. Je peux vous citer par exemple Marie, 32 ans, qui écrit ceci par mail : « Chaque matin, après avoir prié avec Magnificat, je choisis un petit extrait de la liturgie du jour, souvent le psaume. Puis, je l’envoie par e-mail à 4 ou 5  amis/es… Votre travail nous sert beaucoup ! »

Jean, 47 ans, écrit, toujours par mail : « Je viens de lire la Prière du matin : psaume 138. Quelle richesse, quelle découverte ! Merci ! »

D’autres prennent la plume, comme Christine, 68 ans, qui dit : « Merci pour la qualité incroyable de cette brochure mensuelle qui me met en contact avec les psaumes et la prière de l’Église. Je la reçois dans l’action de grâce ».

Egalement par lettre, Joëlle, 46 ans écrit : « Au début, je ne lisais que les textes de la messe et puis peu à peu, j’ai regardé les prières du matin et j’ai découvert les psaumes qui m’étaient souvent étrangers. Maintenant je les lis dès que je peux et je m’y découvre souvent ».

Que faire du livret à la fin du mois ?

Il faut d’abord préciser que Magnificat n’est pas un livre de prière jetable, mais un compagnon qu’il nous est donné de recevoir ici et maintenant pour approfondir notre vie spirituelle. Le rythme de la revue permet d’accompagner les lecteurs au plus près de leur vie de chaque jour et d’avoir, pour tel jour de telle année, une prière propre, ce qui n’est évidemment pas possible avec un livre de prière normal. Nombreux sont ceux qui ne connaissent pas le Christ, qui ne savent pas comment prier, ou qui n’ont peut-être pas les moyens de s’offrir Magnificat (même s’il ne coûte que 3 euros par mois). Nous offrons déjà beaucoup d’abonnements aux prisons et aux hôpitaux, mais je suis sûr qu’ils seraient ravis que les gens leur donnent des exemplaires, même des mois précédents.

Comment s’est développé la revue en 20 ans?

L’an prochain, nous fêterons effectivement les 20 ans de Magnificat. Présent maintenant en 7 langues et lu partout à travers le monde par plus d’un million de personnes, Magnificat est, à sa mesure, un témoin de la vivacité de l’Eglise et de la soif des catholiques d’aujourd’hui.

Comment se situe Magnificat dans la dynamique de la Nouvelle évangélisation?

Seule une véritable vie spirituelle, dans la communion de toute l’Eglise, peut permettre aux chrétiens de répandre la Bonne Nouvelle dans le monde moderne. Magnificat s’engage dans la Nouvelle évangélisation dans les médias, en poursuivant son développement à travers le monde et en proposant aux laïcs une vie de prière toujours plus profonde et construite.

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel