Décès du card. de Hong Kong, figure décisive du catholicisme en Chine

Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, lundi 23 septembre 2002 (ZENIT.org) – L’Eglise de Chine a perdu dans la nuit de dimanche à lundi une figure historique, le cardinal John Baptist Wu Cheng-Chung, évêque de Hong Kong depuis 1975.

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Il avait 75 ans et souffrait depuis longtemps d’un cancer des os, selon des sources ecclésiastiques du diocèse.

Dans un télégramme envoyé à l’évêque coadjuteur de Hong Kong, Mgr Joseph Zen, qui succède au cardinal, le pape Jean-Paul II confesse son « immense reconnaissance pour la coopération fructueuse et infatigable » du cardinal avec le Saint Siège et avec le Saint Père personnellement, tout au long de son pontificat.

Le chef politique de Hong Kong, Tung Chee-hwa, a affirmé qu’il était « profondément attristé » par la mort du cardinal Wu et qu’il exprimait ses condoléances à l’Eglise.

« Il a travaillé sans relâche pour servir la communauté catholique et a offert une grande contribution au bien-être du peuple de Hong Kong » affirme Tung dans un communiqué distribué ce lundi.

Né le 26 mars 1925 en Chine continentale, John Baptist Wu a fait ses études à l’Académie Théologique de Chine du sud et le 6 juillet 1952 il a été ordonné prêtre à Hong Kong. Il a ensuite obtenu une licence en Droit Canonique, à Rome.

En raison des restrictions imposées par le régime communiste de Chine il a dû se rendre aux Etats-Unis pour arriver finalement à Taiwan en 1957.

Le 5 avril 1975 le pape Paul VI le nomma évêque de Hong Kong.

En 1985 il conduisit une délégation invitée par le gouvernement communiste, à Pékin et à Shangaï. C’était la première fois depuis 1949 qu’un évêque de Hong Kong se rendait en Chine.

En 1986 le cardinal Wu a pu rencontrer sa mère ainsi que des membres de sa famille dont il était séparé depuis 40 ans. Jean-Paul II le créa cardinal au cours du consistoire du 28 juin 1988.

Les années suivantes Hong Kong se prépara au passage de pouvoirs entre la colonie britannique et la République Populaire de Chine, dont l’acte officiel a eu lieu le 1 juillet 1997.

Dans une lettre écrite le 24 juin 1997, le pape Jean-Paul II exhortait le diocèse de Hong Kong à être encore plus « la ville située sur une mont ».

Et il ajoutait, « dans le nouveau contexte historique, la mission de la communauté catholique sera d’accompagner tous les hommes sur le chemin qui conduit à de nouvelles conquêtes en matière de progrès social, de paix et de solidarité ».

Jean-Paul II a demandé au cardinal Crescenzio Sepe, préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, de présider en son nom, samedi prochain, 28 septembre à Hong Kong, les obsèques du cardinal Wu.

Après la mort du cardinal Wu, le Collège cardinalice est composé de 171 cardinaux, dont 115 électeurs et 56 non électeurs (qui ont plus de 80 ans). L’Asie est représentée par 15 cardinaux qui viennent de 10 pays différents.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel