Ouganda: Présentation des deux jeunes catéchistes martyrs

Print Friendly, PDF & Email

Un pas vers leur béatification

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

CITE DU VATICAN, Mercredi 24 avril 2002 (ZENIT.org) – A l´occasion de la promulgation, hier au Vatican, en présence du pape Jean Paul II, des décrets concernant les miracles, le martyre et les vertus de 22 Servantes et Serviteurs de Dieu, l´agence missionnaire italienne Misna souligne la reconnaissance du martyre de Davide Okelo et Gildo Irwa.

Ces deux jeunes catéchistes , laïcs, ont été tués pour leur foi en octobre 1918 à Paimol dans le nord de l´Ouganda. Il avaient à peine 16 et 12 ans.

C´est deux jeunes appartenant à l´ethnie acholi ont été un exemple de cohérence de vie chrétienne et de fidélité au Christ à travers leur engagement dans le service missionnaire auprès des leurs.

Le fait tragique est survenu, précise Misna, trois ans seulement après le début de l´évangélisation dans la région commencée par les Pères Comboniens en 1915.

A rendre plus difficile l´œuvre missionnaire et catéchiste furent à l´époque les rumeurs diffusées par divers sorciers qui attribuaient aux chrétiens la responsabilité de la propagation de la peste et de la variole.

Toutefois, dans un climat d´hostilité et de méfiance , se distingua le courage de jeunes comme Davide Okelo et Gildo Irwa qui n´avaient pas hésité à se rendre à Paimol pour combler le vide laissé par la mort d´Antonio, le frère de David.

Ils arrivèrent à destination en novembre 1917 et, 11 mois plus tard, ils furent assassinés par deux Adwi (des révoltés qui avaient pris les armes contre les chefs imposés par les autorités coloniales) qui avaient vainement tenté de les convaincre d´abandonner le village et l´enseignement du catéchisme.

Leur martyre a été documenté par les habitants de Paimol et par 8 témoins oculaires, dont un des tueurs, ajoute Misna.

Share this Entry

ZENIT Staff

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel