Faire un don
Saint Ignace de Loyola (1491-1556)

Saint Ignace de Loyola / WIKIMEDIA COMMONS - Peter Paul Rubens

Dimanche du pape François à la curie des jésuites de Rome

Bientôt la fête de S. Ignace de Loyola

Le pape François s’est rendu à la curie générale des jésuites, à Rome, à deux pas du Vatican, au Borgo Santo Spirito, hier, dimanche, 7 juillet 2019.

A l’approche de la fête de saint Ignace

La nouvelle publiée sur Instagram par un jésuite américain, Roberto Bellecer, a été confirmée par le porte-parole du Saint-Siège Alessandro Gisotti, ce lundi 8 juillet dans un communiqué en quatre langues.

Le directeur par intérim du Bureau de presse du Saint-Siège déclare: « Je confirme que le Saint-Père a effectué hier une visite privée à la Curie généralice de la Compagnie de Jésus où il a déjeuné avec le Préposé général, le Père Arturo Sosa et avec ses confrères jésuites. »

Il rappelle que le pape François a l’habitude de rendre visite aux jésuites de Rome autour du 31 juillet, fête liturgique de leur fondateur – en 1540 -, saint Ignace de Loyola (1491-1556) : « Comme on le sait, le Pape a déjà rendu visite à titre privé à ses confrères jésuites, les années passées, à l’approche de la fête de Saint Ignace de Loyola. »

Première visite en 2013

En 2013, pour la fête de saint Ignace, le premier pape jésuite de l’histoire de la Compagnie, s’était rendu, à deux pas de la Place de Venise, à l’église qui renferme le tombeau du fondateur, l’église du « Gesù » consacrée au Saint-Nom de Jésus, première église des jésuites, et modèle pour les autres.

Dans le « palais romain » qui jouxte l’église, sur la droite en regardant la façade,  se trouvent des « chambres », aujourd’hui restaurées, où saint Ignace a résidé  pendant quelque vingt ans, alors qu’il était le premier supérieur général de la Compagnie de Jésus, et qu’il en rédigeait les Constitutions. C’est aussi là qu’il est « né au Ciel », à 64 ans.

« Au début du mois de juillet 1556, une fatigue extrême et des souffrances intolérables forcent Ignace au repos. Un dernier courrier partira encore le soir du 30 juillet. Il meurt le lendemain matin à l’aube », raconte sa “Petite vie” en ligne.

Quelques jours plus tôt, le 28 juillet 2013, dans l’avion qui le ramenait de la JMJ de Rio de Janeiro (Brésil) à Rome, le pape François avait confié à la presse son intention: « Je me sens jésuite dans ma spiritualité, dans la spiritualité des Exercices, dans la spiritualité que j’ai dans le cœur. Tellement que, dans trois jours, j’irai fêter avec quelques jésuites la fête de saint Ignace, j’irai dire la messe avec eux. »

Paolo dall’Oglio en 2014

Le jeudi 31 juillet 2014, à l’occasion de la fête de saint Ignace, le pape François s’était rendu, à la curie générale de la Compagnie, à deux pas du Vatican. Il a pris part au repas des jésuites présents, puis a partagé le temps de récréation.

Les sept frères et sœurs du jésuite italien Paolo Dall’Oglio, enlevé en Syrie et pour lequel le pape avait lancé un appel -, avaient également pris part à ce repas. Le pape s’est entretenu avec eux quelques instants.

Il a aussi visité les bâtiments aux côtés du P. Adolfo Nicolas, alors préposé général de la Compagnie, puis il s’est prêté aux photographies aux côtés des cuisiniers, et il est allé se recueillir dans la chapelle.

Miséricorde en 2015 et Pologne en 2016

En 2015, dans la logique de l’Année sainte extraordinaire de la miséricorde, le pape François accorde l’indulgence plénière aux pèlerins qui se rendent dans les sanctuaire de Loyola et Manrèse (Espagne) au cours de la célébration de la première année jubilaire du Chemin ignatien qui commençait le 31 juillet.

Dans l’après-midi du 30 juillet 2016, en Pologne pour la JMJ, le pape François a fait l’une de ces visites surprises dont il a l’habitude durant ses voyages apostoliques : comme en d’autres pays, il a rencontré la communauté jésuite polonaise de Cracovie.

Au quatrième jour de son voyage, le pape jésuite a entamé un dialogue avec une trentaine de ses confrères – en majorité des jeunes entourés des responsables provinciaux – durant plus d’une demi-heure. Une façon de marquer aussi la fête de saint Ignace de Loyola, fondateur de la congrégation, célébré le lendemain.

Une semaine plut tôt, en 2016, avant de partir pour les Journées mondiales de la jeunesse polonaises, il avait déjeuné à la Curie généralice.

Se laisser « conquérir par Jésus »

Le 31 juillet 2017, le pape François a déjeuné à la Curie généralice des jésuites à Rome, une « visite privée ». Il a publié ce message sur son compte Twitter : « Comme Saint Ignace de Loyola, laissons-nous conquérir par le Seigneur Jésus et, guidés par lui, mettons-nous au service du prochain ».

En 2018, le pape a adressé un message au président du Conseil exécutif de la Communauté de vie chrétienne (CVX), Mauricio López Oropeza, et à tous les participants à la XVIIe Assemblée mondiale de Buenos Aires, en Argentine, du 22 au 31 juillet, sur le thème « CVX, un don pour l’Eglise et pour le monde », à l’occasion du 50ème anniversaire de la fondation de l’Association.

Et, le 31 juillet, en recevant des milliers de servants de messe, le pape avait recommandé l’exemple de saint Ignace: « Le saint d’aujourd’hui, Ignace de Loyola, qui en tant que jeune soldat pensait à sa propre gloire, a été attiré au bon moment par la gloire de Dieu et il a découvert que c’était là le centre et le sens de la vie. Soyons des imitateurs des saints; faisons tout pour la gloire de Dieu et pour le salut de nos frères. Mais faites attention et souvenez-vous: sur ce chemin à la suite des saints, sur ce chemin de la sainteté, il n’y a pas de place pour les jeunes paresseux. »

Les « Exercices spirituels »

Saint Ignace de Loyola, a été proclamé bienheureux en 1609 par le pape Paul V et il a été canonisé le 12 mars 1622 par le pape Grégoire XV. Il a été proclamé saint patron de toutes les retraites spirituelles par le pape Pie XII en 1922, pour ses Exercices spirituels.

Le bienheureux pape Paul VI dira lui-même : « La pratique des Exercices constitue non seulement une pause tonifiante et fortifiante pour l’Esprit, au milieu du bruit de la vie moderne, mais encore aujourd’hui il s’agit d’une école irremplaçable pour introduire les âmes à une intimité majeure avec Dieu, à l’amour de la vertu et la vraie science de la vie, comme don de Dieu et comme réponse à son appel. »

Sa phrase la plus fameuse est peut-être : « Aie confiance en Dieu, comme si le succès de ton action dépendait tout entier de toi, et pas du tout de Dieu ; mais, en même temps, applique ton âme à tes actes, comme si tu étais, toi, impuissant, et Dieu devait tout faire. »

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel