Faire un don
Messe pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié @Vatican Media

Messe pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié @Vatican Media

UNHCR: Mgr Jurkovic plaide pour «une approche holistique et intégrée»

Non aux catégories «orientation sexuelle» et «identité de genre»

« Il est essentiel que l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) maintienne une approche holistique et intégrée de ses activités », affirme Mgr Ivan Jurkovic. Il souligne que les nouvelles catégories «orientation sexuelle » et «identité de genre», utilisées dans le nouveau document de l’UNHCR, « ne trouvent aucune définition claire en droit international » et « risquent d’introduire de nouvelles formes de catégories discriminatoires ».

L’observateur permanent du Saint-Siège aux Nations Unies et aux autres organisations internationales à Genève (Suisse) est intervenu à la 72e réunion du Comité permanent du Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), aussi connu comme l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, le 20 juin 2018, à Genève.

Mgr Ivan Jurkovic exprime de « sérieuses préoccupations » du Saint-Siège concernant le document de l’UNHCR intitulé « Mise à jour sur l’âge, le genre et la diversité » qui introduit de nouvelles catégories de réfugiés selon l’«identité de genre» et l’«orientation sexuelle ».

Il rappelle une déclaration du Saint-Siège, présentée à la Conférence de Pékin sur les femmes, le 15 septembre 1995, ou il a été dit que « le terme ‘genre’ est compris par le Saint-Siège comme fondé dans l’identité sexuelle biologique, homme ou femme … Le Saint-Siège exclut donc les interprétations qui introduisent un doute, basées sur des visions du monde qui affirment que l’identité sexuelle peut être adaptée indéfiniment pour répondre à des objectifs nouveaux et différents. »

La « Mise à jour sur l’âge, le genre et la diversité », poursuit l’observateur permanent, « pourrait constituer une sérieuse menace pour le règlement proposé et sa mise en œuvre éventuelle puisqu’il introduit de nouvelles catégories ambiguës de ‘réfugiés’ » : ce document « semble délimiter de nouvelles catégories de réfugiés, dont certains semblent mériter une protection plus grande ou meilleure que d’autres ».

En rappelant aux participants de la réunion que la mission de l’UNHCR consiste à « diriger et coordonner l’action internationale pour la protection mondiale des réfugiés et la résolution des problèmes de réfugiés », Mgr Jurkovic souligne que dans le mandat « il n’y a absolument aucune mention … que le HCR doive accorder la préférence à un individu ou à un groupe de réfugiés ».

Mgr Jurkovic avertit que « l’ambiguïté d’une partie du langage et de la formulation des politiques proposées », « peut compromettre l’impact et l’efficacité » de la coopération de l’UNHCR avec plusieurs organismes « d’inspiration catholique » et avec « d’autres inspirées par la foi » travaillant sur le terrain, tandis que cette coopération « contribue à sauver des vies chaque jour ».

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel