Faire un don
Cardinal Husar, Ukraine © Wikimedia commons / Олег Чупа.Олег Чупа

Cardinal Husar, Ukraine © Wikimedia commons / Олег Чупа.Олег Чупа

Ukraine : hommage du pape au regretté card. Husar

Acteur de la renaissance de l’Eglise gréco-catholique

Au lendemain de la mort du cardinal Lubomyr Husar, archevêque majeur émérite de Kiev en Ukraine, advenue le 31 mai 2017, le pape François salue un protagoniste de la « renaissance de l’Eglise gréco-catholique ». Agé de 84 ans, il avait été créé cardinal par Jean-Paul II en 2001.

Dans un télégramme adressé à Mgr Sviatoslav Shevchuk, actuel archevêque majeur, le pape assure de ses prières pour le repos éternel de ce « pasteur zélé ». Il s’unit spirituellement aux fidèles de l’archevêché où le défunt, écrit-il, a exercé son ministère pastoral « en mettant tout en œuvre avec sollicitude pour la renaissance de l’Eglise gréco-catholique ukrainienne ».

Il rend hommage à « sa fidélité tenace au Christ, malgré les privations et les persécutions contre l’Eglise », ainsi qu’à son « activité apostolique féconde pour faciliter l’organisation des fidèles gréco-catholiques descendant des familles transférées de force de l’Ukraine occidentale » et à « son effort pour trouver des voies toujours nouvelles de dialogue et de collaboration avec les Eglises orthodoxes ».

En exprimant ses condoléances « aux proches du prélat disparu, au clergé et à tous ceux qui ont bénéficié de son ministère épiscopal », le pape donne sa bénédiction apostolique « signe de foi et d’espérance chrétienne dans le Seigneur ressuscité ».

D’après la biographie publiée par le Vatican, Lubomyr Husar, né à Lviv en 1933, dut fuir le nazisme et le communisme, se réfugiant avec sa famille en Autriche, puis aux Etats-Unis, où il étudia la théologie.

Ordonné prêtre en 1958 pour l’éparchie de Stamford des Ukrainiens, il a été professeur au séminaire et a servi en paroisse. Envoyé à Rome, il étudia l’œcuménisme à l’Université Urbaniana, où il enseigna l’ecclésiologie durant dix ans jusqu’en 1984. Durant ces années, le père Lubomyr Husar est entré au monastère des moines studites («Studion») à Grottaferrata près de Rome. Il y prononça ses vœux en 1973 et devint le supérieur du monastère l’année suivante.

Mgr Lubomyr Husar a été consacré évêque en 1977, et nommé archimandrite des moines studites résidents hors de l’Ukraine en 1978. Avec toute la communauté, il revint en Ukraine en 1993. En 1996, il fut nommé auxiliaire de l’archevêque majeur de Lviv, le cardinal Lubachivsky.

Après la mort du cardinal, en 2001, le synode des évêques de l’Eglise ukrainienne l’élit à la tête de l’archevêché majeur qui fut transféré à Kiev en 2004. Il renonça à sa charge en 2011 à l’âge de 78 ans. Il a aussi été président du Synode de l’Eglise gréco catholique ukrainienne.

Durant son ministère « il a tout mis en œuvre pour la renaissance des structures élémentaires de l’Eglise gréco-catholique dans la vaste partie centrale et orientale du pays », souligne la note du Saint-Siège. Il voyagea souvent dans les villes et villages pour « trouver et faciliter l’organisation des fidèles gréco-catholiques, dont beaucoup de déplacés ayant fui le régime de Staline ».

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel