Faire un don
Lourdes © wikimedia commons

Lourdes © wikimedia commons

Synode2018: une délégation des équipes pastorales de Lourdes à Rome

Rencontre avec le card. Baldisseri

Une délégation de cinq membres des équipes pastorales du Sanctuaire de Lourdes – un prêtre, une religieuse, deux laïcs et une jeune bénévole – sont à Rome pour y rencontrer le cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du synode des jeunes. Ils lui remettront le livret « Lourdes, la voix des jeunes », indique ce communiqué des sanctuaires.

Pour répondre à l’appel du pape fait aux jeunes, le Sanctuaire de Lourdes a organisé pendant un an une grande consultation auprès de 3.500 jeunes. Le bilan de cette consultation est apporté au Vatican juste avant l’ouverture officielle du synode de la jeunesse, qui se déroule pendant le mois d’octobre.

Une délégation du Sanctuaire est donc à Rome, du 10 au 13 septembre, pour remettre les propositions des jeunes pèlerins de Lourdes au pape François.

Le bilan de la proposition phare du service Jeunes du Sanctuaire de Lourdes pour cette année 2018 est très positif, tant quantitativement que qualitativement. Toutes ces expériences synode ont réuni plus de 3.500 jeunes venus de 40 diocèses de toute l’Europe.

Chaque «expérience #synode2018» s’est déroulée en 4 temps : prière, réflexion, partage, proposition et vote électronique*. Ainsi, les jeunes pèlerins ont eu l’opportunité de s’exprimer. Leurs propositions sont consignées dans un document qui va être transmis au pape. Ce livret fait la synthèse des propositions concrètes faites par les jeunes.

* VOTE AVEC L’APPLI DE LOURDES. C’était l’une des originalités de cette «expérience #synode2018» qui proposait aux jeunes réunis dans l’hémicycle de voter avec leur smartphone selon les modalités du synode, c’est-à-dire à la majorité des deux tiers. Les jeunes pourront ainsi recevoir, via cette application, des informations relatives au synode.

 

 

 

 

 

About Rédaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel