Synode 2018: l’Eglise demande aux jeunes de participer

Un site internet ouvert à tous : « Faites entendre votre cri »

Accueil des JMJ - Parc Jordan de Blonia, Cracovie, Pologne © L'Osservatore Romano

Accueil des JMJ - Parc Jordan de Blonia, Cracovie, Pologne © L'Osservatore Romano

Pour le synode des évêques sur « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel » qui aura lieu en octobre 2018, l’Eglise souhaite se mettre à l’écoute des jeunes eux-mêmes, appelés à participer activement au processus de réflexion. « Faites entendre votre cri », leur demande le pape tandis que le Document préparatoire annonce à cet effet un site internet de consultation des jeunes, ouvert à tous.

L’Eglise, explique le texte rendu public le 13 janvier 2017, souhaite « demander aux jeunes eux-mêmes de l’aider à définir les modalités les plus efficaces aujourd’hui pour annoncer la Bonne Nouvelle ». À travers les jeunes, elle « pourra percevoir la voix du Seigneur qui résonne encore aujourd’hui. Comme jadis Samuel (cf. 1 S 3,1-21) et Jérémie (cf. Jr 1, 4-10), certains jeunes savent découvrir les signes de notre temps qu’indique l’Esprit ».

« En écoutant leurs aspirations, nous pouvons entrevoir le monde de demain qui vient à notre rencontre et les voies que l’Église est appelée à parcourir », peut-on lire encore dans le Document préparatoire.

Outre un questionnaire adressé aux Conférences épiscopales, le secrétariat du synode annonce « une consultation de tous les jeunes » par le biais d’un site internet comprenant « un questionnaire sur leurs attentes et sur leur vie ». La plate-forme devrait être opérationnelle au 1er mars 2017, a précisé le cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du synode.

Les réponses apportées « serviront de base pour la rédaction du Document de travail appelé Instrumentum laboris, qui sera le point de référence pour les débats des Pères synodaux ».

« Faites entendre votre cri »

Le même jour, le pape François a adressé une lettre aux jeunes du monde. Un encouragement pour eux à « participer activement au synode », à « sortir » comme Abraham, a souligné le cardinal Baldisseri. Ce processus implique pour les jeunes d' »entreprendre un itinéraire de discernement pour découvrir le projet de Dieu sur (leur) vie ».

« L’Église même désire se mettre à l’écoute de votre voix, de votre sensibilité, de votre foi ; voire de vos doutes et de vos critiques, écrit le pape dans son message. Faites entendre votre cri, laissez-le résonner dans les communautés et faites-le arriver aux pasteurs ».

Ecouter la réalité des jeunes

Ainsi l’Eglise souhaite faire des jeunes les acteurs de l’assemblée synodale. C’est d’ailleurs le sens de la première question du questionnaire envoyé aux Conférences épiscopales : « De quelle façon écoutez-vous la réalité des jeunes ? ».

Lors de la présentation du Document préparatoire au Vatican, Elvis, 21 ans et Federica, 24 ans, ont exprimé leur joie « parce que nos Pasteurs entendent parler directement à nous les jeunes, en faisant de nous des interlocuteurs privilégiés d’une Eglise en sortie et en dialogue avec les nouvelles générations ».

« Nous sommes convaincus, ont ajouté les deux étudiants, que les évêques se mettront à l’écoute des jeunes de leurs diocèses, y compris de ceux qui sont plus éloignés du monde ecclésial mais qui désirent fortement (…) des réponses de sens. Nous sommes certains qu’ils sauront ‘perdre du temps’ avec nous les jeunes, non seulement pour parler, mais aussi pour écouter ce que nous avons à dire, avec l’objectif de construire ensemble une Eglise plus ‘jeune et fraîche' ».

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!