Stérilisation, avortement…, la « confusion » morale d´un manuel pour réfugiés

La « santé reproductive » dans les camps de réfugiés selon l´UNHCR

CITE DU VATICAN, Vendredi 9 novembre 2001 (ZENIT.org) – « Confusion morale et intellectuelle dans l´opinion publique »: le Vatican dénonce en ces termes une publication du Haut commissariat de l´ONU pour les Réfugiés (UNHCR) sur la « santé reproductive » dans les camps de réfugiés. Trois dicastères romains déplorent, entre autres, l´incitation à la stérilisation et à l´avortement et à des comportements sexuels qui risquent de favoriser la propagation du virus du Sida.

Devant le contenu de ce « Field Manual » publié par l´UNHCR en collaboration avec l´Organisation mondiale de la santé (OMS), et le Fonds des Nations Unies pour la population, l´Eglise a décidé d´exprimer sa préoccupation, en particulier sur les thèmes de la contraception et de l´avortement, envoyant une note aux conférences épiscopales. La note a été publiée le 8 novembre dans le Bulletin de la Salle de presse du Saint Siège.

Le livret distribué par l´UNHCR aux réfugiés, destiné à préserver leur « santé reproductive », génère, dénoncent ensemble les conseils pontificaux pour la Pastorale de la santé, pour les Migrants et pour la Famille, « une confusion morale et intellectuelle dans l´opinion publique », poussant les réfugiés à des comportements sexuels « utilitaristes ».

« Au lieu d´être éduqués au véritable amour, dans la perspective du mariage et d´une future famille, affirme le document, les jeunes réfugiés sont introduits dans le monde du plaisir sexuel individualiste et irresponsable qui augmente le risque de la diffusion du sida ».

C´est pourquoi les trois dicastères appellent les évêques à une plus grande vigilance pour les programmes d´information sur la santé reproductive et ils soulignent la valeur moralement licite des méthodes naturelles de « planning familial ». Ils invitent les évêques à promouvoir parmi les réfugiés une « information claire concernant l´enseignement de l´Eglise en matière de morale familiale et sexuelle ».

Ils prennent ainsi clairement position contre le « Field Manual on reproductive health in refugee situations », un livret destiné à la « santé reproductive » des personnes contraintes par des circonstances dramatiques à vivre dans des contextes sociaux précaires représentés par les camps de réfugiés.

Cette note destinée aux évêques rappelle les principes de la morale sexuelle chrétienne, en nette opposition avec la « liberté individuelle » telle qu´elle est conçue par le concept de « santé reproductive » sur laquelle s´appuie le livret de l´ONU pour donner des conseils aux réfugiés: cette conception de la liberté, dénonce la note, néglige « les devoirs correspondants, aussi bien individuels que sociaux ».

Ce concept est à l´origine, continue la note, à la fois les propositions concernant la limitation des naissances, le concept non responsable dans les rapports sexuels et aussi l´avortement ».

La note déplore que le « Field Manual » propose « sans réserves la soi-disant « contraception d´urgence », appelée auparavant « pilule du lendemain », et même la stérilisation », présentée « comme simple contraception ». Le Saint-Siège propose en revanche « la voie de l´amour », du « respect », des « l´inaliénable droit à la vie ».

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!