Faire un don
Thomas Evans, père d'Alfie © Instagram pape François

Thomas Evans, père d'Alfie © Instagram pape François

Royaume-Uni : les parents d’Alfie Evans déboutés

Les médias du Vatican suivent l’affaire

La Cour suprême du Royaume Uni a déclaré inadmissible le recours présenté par les parents du petit Alfie Evans, 23 mois, pour donner un espoir de vie à leur fils. C’est ce que déplorent les médias du Vatican, après le verdict rendu le 20 avril 2018.

Deux jours plus tôt, le père d’Alfie, Thomas Evans, a été reçu par le pape François, devant lequel il a plaidé la cause du bébé qui se trouve dans un « état semi-végétatif » à cause d’une maladie dégénérative inconnue, pour l’accompagner jusqu’à la fin. Le pape a alors demandé l’Hôpital pédiatrique Bambino Gesù de Rome de faire « le possible et l’impossible » pour accueillir l’enfant.

Après la confirmation des deux premières sentences, Alfie doit être « débranché » à l’hôpital Alder Hey Children’s de Liverpool. C’est donc « la thèse que le “meilleur intérêt” d’Alfie est de ne pas vivre qui prévaut, regrette Vatican News, malgré le fait que les parents demandent de l’assister jusqu’à sa mort naturelle et que le Bambino Gesù soit prêt à l’accueillir à ses frais ».

Les parents d’Alfie doivent encore se tourner vers la Cour européenne des droits de l’homme, signale la même source, en invoquant la loi d’Habeas corpus selon laquelle personne ne peut être retenu prisonnier sans jugement.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel