Faire un don
La Rote romaine se réunissait autrefois dans une salle ronde, d'où son nom, Domaine public

La Rote romaine se réunissait autrefois dans une salle ronde, d'où son nom, Domaine public

Rote romaine: un catéchuménat pour prévenir des «mariages nuls et inconsistants»

Audience du pape François pour l’ouverture de l’année judiciaire

Pour prévenir la multiplication des mariages sacramentellement « nuls et inconsistants », il faut développer une préparation au sacrement du mariage qui soit un catéchuménat et un vrai accompagnement après le mariage: voilà ce que le pape François  recommande devant les juges et les avocats du tribunal de la Rote romaine qu’il a reçus en audience, ce samedi matin, 21 janvier 2017, à l’occasion de l’ouverture de l’année judiciaire.

On retrouve dans ce discours des thèmes developpés à l’occasion des synodes sur la famille et dans Amoris laetitia.

La préparation au sacrement du mariage constitue, a fait remarquer le pape, « une véritable occasion d’évangélisation des adultes » éloignés de l’Église : pour les jeunes couples c’est en effet une occasion de renouer avec la foi.

Il souhaite que la pastorale familiale mettent en place une préparation efficace, « pas seulement pour le développement humain, mais pour faire grandir la foi des fiancés ».

Il recommande aussi que les fiancés soient accompagnés de façon à favoriser leur « insertion progressive dans l’Église et avec l’Église ».

Pour le pape, il s’agit de mettre en place un « nouveau catéchuménat » permettant une relation constante avec les couples après leur mariage. Il regrette que les jeunes soient « souvent abandonnés à eux-mêmes » après la célébration et qu’ils « ne se présentent plus à la paroisse », notamment « après la naissance des enfants », alors que c’est justement le moment où ils auraient d’un « soutien spirituel », y compris en vue de l’éducation chrétienne de leurs enfants.

Le pape a également recommandé, lors de cette préparation au sacrement, d’approfondir la relation entre amour et vérité » : quand « l’amour est fondé sur la vérité »,  il peut « durer », « dépasser l’instant éphémère », « résister solidement à un cheminement commun ».

L’accompagnement avant et après le mariage est donc fondamental pour le pape François étant donné qu’il faut aujourd’hui « beaucoup de courage » pour se marier.

About Rédaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel