Rép. centrafricaine: encouragements du pape pour la paix

« Condition nécessaire pour le développement »

Angélus du 18 juin 2017, capture CTV

Angélus du 18 juin 2017, capture CTV

Le pape François a une nouvelle fois appelé à la reprise du processus de paix en République centrafricaine, où se poursuivent des affrontements entre groupes armés, lors de l’angélus du 18 juin 2017.

Après la prière mariale place Saint-Pierre, le pape a en effet adressé « un salut spécial aux représentants de la République centrafricaine et des Nations unies, qui en ces jours se trouvent à Rome pour une rencontre promue par la Communauté de Sant’Egidio ».

« Je garde dans le cœur la visite que j’ai faite en novembre 2015 dans ce pays, a assuré le pape, et je souhaite qu’avec l’aide de Dieu et la bonne volonté de tous, le processus de paix, condition nécessaire pour le développement, soit pleinement relancé et renforcé ».

Moins d’un mois auparavant, au Regina Coeli du 21 mai, réagissant à une vague de violences, il avait lancé cet appel : « Que se taisent les armes et que l’emporte la bonne volonté de dialoguer pour donner au pays paix et développement ».

En novembre 2015 à Bangui, le pape argentin avait ouvert la première porte sainte du Jubilé de la miséricorde. Visitant une mosquée, il avait lancé cet appel : « Chrétiens et musulmans nous sommes frères. Nous devons donc nous considérer comme tels, nous comporter comme tels… Ensemble, disons non à la haine, à la vengeance, à la violence, en particulier à celle qui est perpétrée au nom d’une religion ou de Dieu. »

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!