Réforme de la curie: la révision économique et financière « une priorité »

Nouvel accord entre le Saint-Siège et PricewaterhouseCoopers

Etat de la Cité du Vatican ZENIT - HSM

Etat de la Cité du Vatican, ZENIT - HSM

Un nouvel accord a été signé entre le Saint-Siège et la société d’audit PricewaterhouseCoopers (PwC): la révision économique et financière «demeure une priorité».

Cet accord permettra en effet à « toutes les entités du Saint-Siège à participer plus activement au parcours des réformes », indique un communiqué du Saint-Siège publié en italien et en anglais, vendredi 10 juin.

L’accord « prévoit une collaboration plus ample»  et « susceptible d’être adapté aux exigences du Saint-Siège ». « L’engagement d’une révision économique et financière du Saint-Siège et de l’État du Vatican a été, et demeure, une priorité », précise le Saint-Siège.

La société d’audit PricewaterhouseCoopers a été choisie comme auditeur externe des bilans consolidés de 2015, en décembre 2015. L’audit a été suspendu en avril dernier «pour examiner la signification et la portée de certaines clauses du contrat, ainsi que ses modalités d’exécution», rappelle ce communiqué.

Les articles du contrat « ont été soumis à de nécessaires approfondissements dans une atmosphère de sereine collaboration, en résolvant les questions initialement émergées» et « en particulier, il a été reconnu que, par la loi, la tâche de la révision comptable est confiée au Bureau du vérificateur général comme cela est la règle dans chaque État souverain. »

En respectant le cadre juridique, PwC pourra « jouer un rôle d’assistance et sera à la disposition des Dicastères qui voudront profiter de son support ou de sa consultation ».

Le Saint-Siège souligne que la suspension du contrat n’a pas été due « à des considérations sur l’intégrité ou la qualité du travail réalisé par PwC » et « encore moins à la volonté d’une ou de plusieurs entités du Saint-Siège d’empêcher les réformes en cours ».

Le communiqué explique qu’un « parcours vers une mise en œuvre correcte et appropriée » des normes comptables du secteur public international (IPSAS – International Public Sector Accounting Standards) est « normalement complexe et prolongée »: « Ce processus nécessite une série de choix législatifs et l’adoption de procédures comptables et administratives, actuellement en cours d’élaboration. »

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!