Faire un don
Messe de conclusion des JMJ Panama © Vatican Media

Messe de conclusion des JMJ Panama © Vatican Media

Panama 2019: « Offrir une éducation sexuelle objective, sans colonisations idéologiques »

Conférence de presse dans l’avion Rome-Panama (5)

« Il faut offrir une éducation sexuelle objective, tel que c’est, sans colonisations idéologiques », explique le pape François en répondant aux journalistes dans l’avion qui le ramenait de Panama à Rome, de dimanche 27 à lundi 28 janvier 2019, une mission accomplie sans se ménager.

Le pape déplore un certain « vide » abandonné aux idéologies.

AB

Il existe un problème commun dans toute l’Amérique centrale, y compris le Panama et une bonne partie de l’Amérique latine : les grossesses précoces. Rien qu’à Panama, il y en a eu dix mille l’année dernière. Les détracteurs de l’Église catholique l’accuse parce qu’elle s’oppose à l’éducation sexuelle dans les école. Quelle est l’opinion du pape ?

Je crois qu’il faut donner une éducation sexuelle dans les écoles. Le sexe est un don de Dieu, ce n’est pas un monstre. C’est un don de Dieu pour aimer et si quelqu’un l’utilise pour gagner de l’argent ou pour exploiter l’autre, c’est un autre problème.

Il faut offrir une éducation sexuelle objective, tel que c’est, sans colonisations idéologiques. Parce que si, dans les écoles, on donne une éducation sexuelle imprégnée de colonisations idéologiques, tu détruis la personne.

Le sexe comme don de Dieu doit être éduqué, sans rigidité. Éduqué, qui vient de « educere », pour faire émerger le meilleur de la personne et l’accompagner sur ce chemin. Le problème est chez les responsables de l’éducation, au niveau national comme au niveau local et comme aussi dans chaque unité scolaire : que les maîtres se retrouvent pour cela, quels livres… J’en ai vu de toutes sortes, il y a des choses qui font mûrir et d’autres qui sont dommageables.

Je dis cela sans entrer dans les problèmes politiques du Panama : il faut une éducation sexuelle pour les enfants. L’idéal est qu’ils commencent à la maison, avec les parents. Cela n’est pas toujours possible en raisons de toutes les situations familiales, ou parce qu’ils ne savent pas comme le faire. L’école y remédie, et elle doit le faire, sinon il reste un vide qui est rempli par n’importe quelle idéologie.

© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel