Faire un don
Le cardinal Filoni salue le pape François © L'Osservatore Romano

Le cardinal Filoni salue le pape François © L'Osservatore Romano

Ouganda: L’Osservatore Romano évoque la visite pastorale du card. Filoni

« Pas des bureaucrates, mais des missionnaires passionnés »

« Pas des bureaucrates, mais des missionnaires passionnés »: c’est la recommandation du cardinal Fernando Filoni pour les pasteurs de l’Ouganda.

L’Osservatore Romano en italien du 27 octobre 2017 reprend les paroles prononcées par le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, en Ouganda du 26 au 29 octobre 2017.

« L’Église n’a pas besoin de bureaucrates, mais de missionnaires passionnés », et dans la situation particulière de l’Afrique, il est demandé aux prêtres et aux religieux une continuelle « conversion pastorale » pour être toujours plus d’authentiques « témoins » de foi et de paix et ne pas être, au contraire, affaiblis par la « mondanité spirituelle », a déclaré le cardinal Fernando Filoni aux prêtres, religieux et séminaristes ougandais,  vendredi 27 octobre 2017, au grand séminaire de Ggaba, dans la banlieue de Kampala.

Le préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples est en Ouganda depuis le 26 octobre pour conclure les célébrations du cinquantième anniversaire de l’archidiocèse de Kampala et la rencontre avec les séminaristes et consacrés a été l’un des premiers rendez-vous de sa visite, qui se conclura le dimanche 29.

Le cardinal leur a demandé un « esprit missionnaire renouvelé » qui recueille avec « un frais enthousiasme » l’héritage des pères et des martyrs qui ont lancé l’évangélisation dans le pays, souligne encore L’Osservatore Romano.

Le cardinal Filoni a invité les baptisés à être des « missionnaires en Afrique », là où il y a le plus de besoins et à ne pas « s’enfermer entre les murs d’une église ou d’une école » et à quitter le confort et aller « là où sont les personnes, en apportant l’Évangile dans les régions oubliées de la vie ».

L’Église en Afrique a besoin de témoins authentiques qui, « en communion avec le pape et avec l’évêque diocésain » soient au « service de l’unité » – surtout en ne se laissant pas conditionner par des « sentiments ethniques et tribaux » – et qui ne se fassent pas affaiblir par la « superficialité » et la « mondanité », par la recherche du « pouvoir » et du « prestige ».

Il a donc souhaité une formation permanente qui accompagne et nourrisse les dimensions humaines, intellectuelles, pastorales et spirituelles.

Le préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples a aussi rencontré des enfants et des adolescents de l’archidiocèse de Kampala dans le Centre Y.E.S. de la capitale.

Il leur a rappelé l’exemple des jeunes martyrs ougandais, les invitant à recueillir leur exemple et à « jouer un rôle actif dans la vie de l’Église et de leur pays » : « L’Église et la société ont beaucoup de confiance et d’espérance en vous, vous êtes le présent et l’avenir ».

Le cardinal Filoni a félicité l’archevêque Cyprian Kizito Lwanga pour l’œuvre d’évangélisation réalisée grâce notamment aux associations Bannakizito (pour les enfants des écoles primaires), Karolines (pour les adolescents et les jeunes universitaires) et les Knight of St Lwanga (pour les jeunes travailleurs).

Le cardinal a rappelé aux jeunes qu’ils ne doivent plus s’en remettre « passivement » aux aides des autres continents, mais devenir des acteurs, et nourrir leurs rêves : « Ne vous contentez pas de moins que les idéaux les plus élevés ». Il les a assurés que l’Église « est attentive » et les « accompagne », comme le montre, par exemple, le prochain synode des évêques consacré aux jeunes.

Enfin, le préfet du dicastère missionnaire ils les a invités à ne de ne pas sous-estimer le discernement vocationnel et à faire des choix fondamentaux « en écoutant la voix de Dieu » et « en se faisant aider de personnes expertes ». Il leur a recommandé d’ « avoir les justes priorités dans la vie » en distinguant les choses « importantes et agréables » de celles « importantes et indispensables », et de demander à Dieu « le don de la sagesse ».

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel