Faire un don
Mgr Ivan Jurkovic, © wikipedia

Mgr Ivan Jurkovic, © wikipedia

ONU: le Saint-Siège dénonce la violence contre les femmes, par Mgr Jurkovic

Stopper la violence sur les réseaux sociaux

La violence contre les femmes « continue d’être l’une des plus grandes préoccupations en matière des droits humains de notre temps », affirme Mgr Ivan Jurkovic, observateur permanent du Saint-Siège aux Nations Unies et aux autres organisations internationales à Genève (Suisse). Il lance un appel à « mettre fin à la violence à l’égard des femmes, qui est devenue plus facile en particulier grâce à l’utilisation quotidienne de réseaux sociaux insuffisamment protégés ».

Mgr Jurkovic est intervenu à la 38e session du Conseil des droits de l’homme sur la violence contre les femmes le 20 juin 2018, à Genève. Il s’est particulièrement arrêté sur la question de mauvais traitements envers les femmes sur l’internet : « La numérisation, a-t-il dit, est devenue un instrument pour perpétrer de nouvelles formes de violence et d’abus contre les femmes. »

« La violence à l’égard des femmes et des filles sous ses différentes formes et dans différents contextes, a constaté Mgr Jurkovič, reste un fléau grave à tous les niveaux de la société. » Elle « cause souvent des blessures profondes et des conséquences à long terme qui peuvent profondément perturber leur vie en tant que jeunes filles, femmes, mères ou travailleuses ».

Il est « particulièrement alarmant de constater, a poursuivi l’observateur permanent, qu’à l’ère numérique, les mauvais traitements infligés aux femmes sont exacerbés par l’utilisation inadéquate des moyens de communication modernes et que les nouvelles technologies restent impuissantes à protéger adéquatement la dignité des femmes ».

« Pour atteindre le plein respect des femmes, a-t-il souligné, il faut non seulement condamner la violence », mais aussi faire « de gros efforts pour promouvoir et éduquer le respect de l’autre, sensibiliser les jeunes générations, en particulier sur la valeur d’un dialogue authentique. »

L’Observateur permanent a rappelé les paroles du pape François qui, en intervenant en janvier dernier au Pérou, avait souligné que toute forme de « violence contre les femmes ne peut être considérée comme ‘normale’ » et maintient « une culture machiste aveugle au rôle prépondérant que jouent les femmes dans nos communautés ».

 

 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel