Faire un don
Mgr Ivan Jurkovic © RV

Mgr Ivan Jurkovic © RV

ONU: le rôle des familles auprès des personnes âgées, par Mgr Jurkovic (traduction complète)

Les gouvernement doivent les soutenir

Mgr Jurkovic souligne l’importance du rôle joué par les familles « dans l’offre de soutien et de soins informels aux personnes âgées ». Il demande que « la contribution des familles en tant que soignants informels » soit « sérieusement prise en considération ». En effet, explique-t-il, « en plus de protéger leurs droits humains, elles devraient avoir accès à une formation en ressources humaines et médicales, à des conseils et à un soutien financier, social et psychologique ».

Mgr Ivan Jurkovič, observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies et d’autres organisations internationales à Genève, a prononcé une déclaration lors du séminaire d’une journée sur le rôle de la famille dans la protection et la promotion des droits de l’homme des personnes âgées, à l’ONU, à Genève (Suisse), le 11 juin 2018.

Le thème du Panel 2 était : « Le rôle de la famille dans la fourniture de soins et de soutien de longue durée aux personnes âgées ».

Le représentant du Saint-Siège a enfin plaidé pour que les gouvernements « soutiennent les familles qui prennent soin de leurs aînés, notamment par des incitations économiques, en considérant des politiques fiscales et professionnelles qui tiennent compte du bénéfice que la société dans son ensemble tire de l’assistance offerte aux personnes âgées par leurs famille ».

Voici notre traduction de la déclaration de Mgr Jurkovič, faite en anglais.
HG

Déclaration de Mgr Ivan Jurkovič

Monsieur le Président,

Permettez-moi d’emblée de remercier les conférenciers pour leurs interventions perspicaces.

Pour promouvoir et protéger la jouissance des droits de l’homme par les personnes âgées et favoriser leur dignité et leur bien-être, la société doit surmonter ce que le pape François appelle la « culture du jetable », dans laquelle « les personnes âgées sont souvent rejetées, surtout quand elles sont infirmes et considérées comme un fardeau » (1). Une société saine et équilibrée, au contraire, assurera et favorisera des environnements favorables pour les personnes âgées, où elles deviendront à leur tour en personne des agents de développement pour tous.

C’est la raison pour laquelle, en plus des services fournis par les gouvernements, le rôle joué par les familles « dans l’offre de soutien et de soins informels aux personnes âgées » (2) est si important. C’est à travers les relations familiales que la solidarité s’apprend et s’apprécie grâce « avant tout aux rôles responsables et complémentaires de chacun de ses membres, notamment le père et la mère ». (3)

La contribution des familles en tant que soignants informels doit être sérieusement prise en considération. En plus de protéger leurs droits humains, elles devraient avoir accès à une formation en ressources humaines et médicales, à des conseils et à un soutien financier, social et psychologique. (4)

Les gouvernements devraient donc envisager de soutenir les familles qui prennent soin de leurs aînés, notamment par des incitations économiques, en considérant des politiques fiscales et professionnelles qui tiennent compte du bénéfice que la société dans son ensemble tire de l’assistance offerte aux personnes âgées par leurs famille.
Les conditions sociales varient considérablement à travers le monde et pourtant les dynamiques qui unissent les générations doivent être respectées dans leur nature afin de promouvoir une culture de la vie et du respect des droits de l’homme pour tous.

Merci, Monsieur le Président.

1. Pape François, Discours aux membres du Corps diplomatique accrédités auprès du Saint-Siège, 8 janvier 2018.
2. Deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement, Madrid, Espagne, 8-12 avril 2002, Déclaration politique, article 15.
3. Pape François, Message pour la Journée mondiale de la Paix, 1er janvier 2014, n.1.
4. Cf. Rapport de l’expert indépendant sur la jouissance de tous les droits de l’homme par les personnes âgées, A / HRC / 33/44, N. 40.
© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel