Faire un don
Le pape et le patriarche Bartholomée © L'Osservatore Romano

Le pape et le patriarche Bartholomée © L'Osservatore Romano

Œcuménisme: « Au nom du patriarche œcuménique, mon cher frère Bartholomée »

Le pape salue la délégation de Constantinople

« J’ai accueilli avec affection la délégation venue à Rome au nom du patriarche œcuménique, mon cher frère Bartholomée, a déclaré le pape François. Cette présence est un nouveau signe du chemin de communion et de fraternité qui, grâce à Dieu, caractérise nos Églises. »

C’est ce que le pape a dit après la prière de l’angélus de ce vendredi 29 juin 2018, jour de la fête des saints apôtres Pierre et Paul, Place Saint-Pierre. Il a adressé « des salutations cordiales » à tous les fidèles « venus de l’Italie et de nombreuses parties du monde, en particulier de la République tchèque, du Pakistan, de la Chine et des États-Unis d’Amérique ». « Et je vois les drapeaux espagnols : et aussi de l’Espagne, a ajouté le pape. Et de nombreux autres pays. »

Le pape a tout particulièrement salué les Romains en disant : « Mes salutations, aujourd’hui, sont surtout pour vous, fidèles de Rome, en la fête des saints patrons de la Ville ! »

Il a remercié l’association romaine « Pro Loco » qui « a pourvu à la traditionnelle décoration florale (Infiorata) » « que je vois d’ici, a-t-il dit, réalisée par différents artistes et par de nombreuses réalités associatives et de bénévolat. Merci pour cette belle initiative et pour les décorations florales suggestives ! »

En concluant, le pape François a souhaité « à tous une bonne fête », a demandé de prier pour lui et a exprimé les vœux de « bon déjeuner ».

L’Infiorata historique de Rome, qui est à sa 8e édition, redécouvre une ancienne coutume – née en 1625 – de réaliser des fresques florales à l’occasion de la fête des saints patrons de la ville, le 29 juin. Cette année, toutes les régions de l’Italie dans lesquelles il existe une tradition liée aux décorations florales ont participé à la réalisation des fresques florales.

Les préparatifs ont commencé, comme toujours, au coucher du soleil le 28 juin et ont continué toute la nuit, pour présenter les fresques réalisées pour le lendemain matin, à l’occasion de l’angélus.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel