Nigeria : L’accès à l’instruction est une priorité

La formation est la base du dialogue interreligieux, dit l’évêque d’Enugu

ROME, Mardi 7 juin 2011 (ZENIT.org) – La formation est la base d’un dialogue authentique entre chrétiens et musulmans, et le respect doit être à la base de tout dialogue, a souligné Mgr Callistus Onaga, évêque d’Enugu, dans la région sud orientale du Nigeria.

A l’occasion d’une visite à l’association internationale Aide à l’Eglise en détresse (AED), l’évêque a commenté les troubles qui ont éclaté dans le nord du pays après les élections présidentielles d’avril dernier, imputant leur cause à des différences ethniques et politiques irrésolues.

« L’accès à l’instruction doit être garanti à tous, mais surtout à une série d’ethnies qui ne connaissent guère plus que le Coran », a-t-il expliqué.

« Le Nigeria est un pays immense avec une centaine de langues différentes », a-t-il ajouté. « Dans ce contexte la cohabitation ne peut être pacifique que si l’autre n’est pas marginalisé, s’il est reconnu ».

Au Nigeria, l’Église catholique est en croissance et Mgr Onaga se prépare à un événement important : en 2012, le diocèse d’Enugu, auquel appartiennent plus d’1,3 millions de catholiques célèbrera son 50èmeanniversaire. Le diocèse enregistre actuellement plus de 400 prêtres en activité.

265 jeunes se préparent au sacerdoce au grand séminaire, et le diocèse compte 376 religieuses.

L’instruction et la formation étant jugées prioritaires, dans la plupart des 148 paroisses diocésaines, l’Église gère des écoles primaires et secondaires, dont la qualité est largement reconnue par toute la communauté.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!