Faire un don
Mgr Ivan Jurkovic © RV

Mgr Ivan Jurkovic © RV

Nations Unies : Mgr Jurkovic plaide pour la couverture universelle de la santé

Il invite toutes les parties prenantes à se mobiliser (Traduction intégrale)

Reprenant les paroles du pape François, Mgr Ivan Jurkovic rappelle « le droit de tous à l’accès aux soins de santé comme moyen de promouvoir la valeur de la justice et du bien commun qui est à la fois le bien de tous et de chacun en particulier ». C’est pourquoi il invite à « mobiliser toutes les parties prenantes à prendre des mesures conjointes pour mettre en place des soins de santé primaires plus solides et durables en vue d’aboutir à une couverture universelle de la santé ».

Mgr Ivan Jurkovic, observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies et des autres Organisations internationales à Genève, est intervenu à la 144ème Réunion du Comité exécutif de l’Organisation mondiale de la santé sur le point 5.5 de l’ordre du jour : « Couverture universelle de la santé », le 28 janvier 2019.

Il a donné quelques chiffres éloquents sur les soins de santé dispensés par les organisations d’inspiration catholique, soulignant que ceux-ci tiennent « dûment compte du caractère sacré de la vie humaine, de la conception à la mort naturelle, et atteignent la base dans les communautés locales »

Voici notre traduction de l’intervention de Mgr Jurkovic.

HG

Intervention de Mgr Ivan Jurkovic

Madame la Présidente,

Le Saint-Siège reconnaît le rôle clé de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avec l’UNICEF et le Gouvernement du Kazakhstan, dans la convocation de la Conférence mondiale sur les soins de santé primaires : depuis Alma-Ata jusqu’à la couverture universelle de la santé et les Objectifs de Développement durable, en octobre 2018. Ma délégation a noté avec un grand intérêt l’appel, lancé dans la Déclaration d’Astana pour un renouvellement des soins de santé primaires qui, il y a quatre décennies, avait été souligné avec une grande urgence par la Déclaration d’Alma-Ata.

Le Saint-Siège soutient l’appel à mobiliser toutes les parties prenantes à prendre des mesures conjointes pour mettre en place des soins de santé primaires plus solides et durables en vue d’aboutir à une couverture universelle de la santé. La contribution des organisations confessionnelles étant explicitement mentionnée dans la Déclaration d’Astana, ma délégation souhaite informer le Comité exécutif que, depuis 2018, les organisations d’inspiration catholique ont fourni des soins de santé à 5.287 hôpitaux et à 15.397 dispensaires, 15.722 programmes résidentiels pour les personnes âgées et pour personnes souffrant de maladies chroniques invalidantes et autres handicaps, partout dans le monde. La majorité de ces programmes liés à la santé fournissent des soins intégrés, centrés sur la personne et des soins primaires à toutes les personnes dans le besoin, mais avec un engagement particulier envers les plus pauvres et marginalisées. Ces soins sont dispensés en tenant dûment compte du caractère sacré de la vie humaine, de la conception à la mort naturelle, et atteignent la base dans les communautés locales, dans un effort, comme il est indiqué dans le Rapport du Directeur général, pour ce point de l’ordre du jour, pour parvenir à « une vie saine et au bien-être pour tous à tous les âges ».

En conclusion, Madame la Présidente, je souhaite partager avec le Comité exécutif les paroles du pape François, communiquées au directeur général de l’OMS par l’intermédiaire de sa Secrétairerie d’État, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la Couverture universelle de la Santé 2018. Dans son message, le pape François affirmait « le droit de tous à l’accès aux soins de santé comme moyen de promouvoir la valeur de la justice et du bien commun qui est à la fois le bien de tous et de chacun en particulier ».

Merci, Madame la Présidente,

© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel