Faire un don
Rencontre avec les enfants malades de l'hôpital du Bambino Gesû © L'Osservatore Romano

Rencontre avec les enfants malades de l'hôpital du Bambino Gesû © L'Osservatore Romano

L’Osservatore Romano dénonce la maltraitance des enfants et des jeunes

Le chiffre: un milliard 700 millions

L’Osservatore Romano élève la voix contre la violence qui frappe les enfants dans le monde en ce 2 octobre 2017, Journée internationale de la non-violence.

Le quotidien du Vatican fait observer, dans son édition en italien du 3 octobre, que plus d’un milliard 700 millions d’enfants et de jeunes sont victimes de différentes formes d’abus, selon le rapport de l’UNICEF.

L’Osservatore Romano souligne que dans 60% des cas la violence survient au sein de la famille. Chaque année, la moitié des décès des jeunes entre 15 et 19 ans est due à des homicides, alors que les infanticides de 0 à 4 ans augmentent de plus de 20 000.

Par ailleurs, 150 millions de filles et 73 millions d’enfants de moins de 18 ans ont été victimes de rapports sexuels forcés ou d’autres formes de violence qui incluent un harcèlement physique.

Une étude de l’OMS, qui comprend à la fois des pays développés et des pays en développement, indique qu’entre 1 et 21% des jeunes filles ont déclaré être victimes de violence sexuelle avant l’âge de quinze ans.

Un autre phénomène inquiétant est l’intimidation, qui touche plus de 40% des enfants, indique la même source.

En outre, selon cette étude, environ un milliard de petites victimes, âgées de deux à quatorze ans, subissent régulièrement des châtiments physiques de la part des parents ou d’autres personnes qui devraient prendre soin d’eux.

Au sommet de cette liste d’horreur on classe l’Amérique latine, suivie de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Le pape François a appelé à la non-violence « comme style » de vie « dans les relations interpersonnelles, dans les relations sociales et dans les relations internationales », dans son message pour la 50e Journée mondiale de la paix, le 1er janvier 2017. Il a souligné qu’il était « fondamental de parcourir le sentier de la non-violence en premier lieu à l’intérieur de la famille ».

Instituée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 15 juin 2007, la Journée de la non-violence est célébrée le jour de l’anniversaire du Mahatma Gandhi, pionnier de la philosophie de la non-violence, né à Porbandar (Inde) le 2 octobre 1869 et mort assassiné à Delhi le 30 janvier 1948.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel