Faire un don
Concert du Choeur de la chapelle Sixtine © L'Osservatore Romano

Concert du Choeur de la chapelle Sixtine © L'Osservatore Romano 2016

Liturgie: la « Chapelle musicale pontificale » passe sous la responsabilité de Mgr Guido Marini

Intégration au Bureau des célébrations liturgiques pontificales

Le Chœur pontifical de la chapelle Sixtine – ou Chapelle musicale pontificale – est intégré au Bureau des célébrations liturgiques pontificales (UCEPO), par un motu proprio du pape François publié ce 19 janvier 2019 et en date du 17 janvier.

Il passe ainsi sous la responsabilité de Mgr Guido Marini, 53 ans, Maître des célébrations liturgiques pontificales. Sa gestion économique est confiée à Mgr Guido Pozzo, 67 ans, ancien secrétaire de la commission pontificale Ecclesia Dei, aujourd’hui supprimée par le pape François.

En septembre 2018, le Saint-Siège confirmait que le pape avait autorisé une enquête sur la gestion économique et administrative du Choeur, d’où la mise en place d’une réforme financière.

Mais un tel regroupement s’inscrit aussi dans la dynamique de la réforme de la curie lancée par pape François et qui tend à unir les compétences des différents dicastères.

La gloire de Dieu et la sanctification des fidèles

A Mgr Guido Marini, le pape François confie « le devoir de guider toutes les activités et les domaines liturgique, pastoral, spirituel, artistique et éducatif de cette Chapelle, en rendant toujours plus perceptible dans celle-ci et dans ses composantes particulières le but premier de la musique sacrée, qui est « la gloire de Dieu et la sanctification des fidèles » (SC 112) »

Mgr Marini est également chargé de « rédiger un Statut propre de la Chapelle« , de façon à mettre à jour le règlement approuvé par saint Paul VI le 8 août 1969 et les dispositions de 1970.

Enfin le Pape François, ayant à cœur « le chemin ecclésial » du Chœur, a nommé comme administrateur des affaires économiques Mgr Guido Pozzo. Le pape François lui confie « le devoir de la gestion spécifique de l’administration économique de la Chapelle elle-même, à accomplir sous la conduite du Maître des Célébrations et responsable de la Chapelle Musicale Pontificale », Mgr Marini.

Haut-lieu de l’expression artistique et de la liturgie

La décision s’appuie sur « les préceptes du Concile relatifs à la Sainte Liturgie », en particulier les numéros 28 et 29 de la Constitution conciliaire sur la liturgie, Sacrosanctum concilium, selon à propos de la « dignité de la célébration liturgique »: « Ceux qui font partie de la Schola cantorum s’acquittent d’un véritable ministère liturgique. C’est pourquoi ils exerceront leur fonction avec toute la piété sincère et le bon ordre qui conviennent à un si grand ministère, et que le peuple de Dieu exige d’eux à bon droit ».

Le motu proprio rappelle que l’UCEPO constitue « le lieu spécifique de service des fonctions liturgiques papales également chargé de s’occuper et de promouvoir le prestigieux héritage artistique et musical produit au cours des siècles par la Chapelle elle-même, pour les liturgies solennelles des Souverains Pontifes ».

Le pape souligne d’autre part que la Chapelle musicale pontificale constitue un « haut-lieu de l’expression artistique et liturgique au service des célébrations solennelles des Souverains Pontifes », d’abord « à l’intérieur de la splendide chapelle » puis dans la basilique vaticane.

Le Choeur a été fondé en 1471, par le pape Sixte IV qui a réorganisé le collège des chanteurs pontificaux, qui existait depuis des siècles, et déjà sous Grégoire le Grand (pape de 590 à 604).

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel