Faire un don
Saad Hariri © RV

Saad Hariri © RV

Liban : visite du Premier ministre Saad Hariri au Vatican

Collaboration entre chrétiens et musulmans

Le pape François a reçu Saad Hariri, président du Conseil des ministres du Liban, durant 25 minutes, en privé, ce 13 octobre 2017. Au cœur de cette troisième visite du gouvernement libanais au Vatican : la situation au Moyen-Orient ainsi que la collaboration entre chrétiens et musulmans.

Saad Hariri a également rencontré le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin et Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les Etats. Les entretiens, qui se sont déroulés dans un climat de « grande cordialité », indique un communiqué du Saint-Siège, « ont permis d’examiner des aspects variés de la situation au Liban et les derniers développements au Moyen-Orient ».

Les échanges ont été l’occasion d’exprimer de la « satisfaction » pour le « renforcement de la stabilité du pays », en souhaitant « une collaboration toujours plus profitable entre les différentes forces politiques en faveur du bien commun de toute la nation ».

Les discussions ont également permis de saluer « l’accueil que le Liban accorde aux nombreux réfugiés » et d’évoquer « la nécessité de trouver une solution juste et globale aux conflits qui tourmentent la Région ».

« L’importance du dialogue interculturel et interreligieux » a été rappelée, ainsi que « la valeur de la collaboration entre chrétiens et musulmans pour promouvoir la paix et la justice, en soulignant le rôle historique et institutionnel de l’Eglise dans la vie du pays et l’importance de la présence chrétienne au Moyen-Orient ».

Le Premier ministre, un musulman sunnite, né en Arabie Saoudite, et ayant la double nationalité libanaise et saoudienne,  était accompagné de son épouse et de leurs trois enfants. Au moment du traditionnel échange de dons, il a offert au pape un collier d’argent surmonté d’une grande croix. Le pape a quant à lui offert son encyclique Laudato Si’ en français et en arabe et le médaillon de l’olivier de la paix, en expliquant : « C’est un symbole de paix, et du fait que des personnes de croyances différentes peuvent s’accorder. »

Saad Hariri, qui est à son deuxième mandat de premier ministre depuis décembre 2016, est déjà venu par deux fois au Vatican : il a rencontré Benoît XVI le 21 février 2010, lors de son premier mandat, puis le 14 novembre 2012, alors qu’il avait quitté ses fonctions.

Le 16 mars 2017, le pape François a reçu le président de la République du Liban, Michel Aoun. Depuis l’Indépendance en 1943, la présidence libanaise est traditionnellement assurée par un chrétien maronite. Le premier ministre est un musulman sunnite tandis que la présidence du Parlement revient à un musulman chiite.

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel