Le pape confirme son voyage en Egypte, sur les pas de saint François

Rencontre avec des représentants de la famille franciscaine

Assise, basilique Saint-François - WIKIMEDIA COMMONS

Assise, basilique Saint-François - WIKIMEDIA COMMONS

Le pape François a confirmé son voyage en Égypte et il a évoqué la situation à Alep, en Syrie, au cours de la rencontre avec des représentants des franciscains du monde entier, au Vatican, ce lundi matin 10 avril 2017, indique Radio Vatican en italien.

La rencontre avec le pape a duré 35 minutes. Le thème de l’unité entre les différentes familles franciscaines a été également abordé.

« Le pape confirme avec une grande fermeté son voyage en Égypte », indique le p. Marco Tasca, ministre général des Frères mineurs conventuels. Le pape a aussi évoqué « le départ du cardinal Koch aujourd’hui pour préparer un peu le terrain et les discours qui seront faits. Le pape ne s’arrête pas devant ce qui est, malheureusement, arrivé, mais avec une grande fermeté et conviction il part et va en Égypte pour confirmer et aider le dialogue et la communion de la vie chrétienne.»

Le p. Michael Perry, ministre général de l’ordre franciscain des Frères Mineurs, souligne que le pape voit le fait qu’ils vont « bientôt célébrer les 800 ans de la visite de saint François à Damiette, en Égypte, où il avait rencontré le sultan Malik al-Kamil, comme un pas dans le dialogue avec les musulmans ».

« Et nous avons aussi parlé d’Alep », a-t-il poursuivi en expliquant qu’il venait de rentrer de Syrie. Les chrétiens du pays « voulaient tous remercier le pape François pour son attention à leur situation de crise, a-t-il dit,  et aussi pour l’argent qu’il avait envoyé récemment » et qui sera utilisé « en faveur des chrétiens ainsi que des musulmans ».

Le père Mauro Johri, ministre général des Frères mineurs capucins a indiqué que « des photos et un petit film d’Alep » ont été montrés au pape : « J’ai vu l’émotion sur son visage, a-t-il dit, la participation à la souffrance de ces personnes, mais aussi la joie de voir que ces gens se souviennent de lui et qu’ils sont très reconnaissants. »

Le thème de « la communion » entre différentes familles franciscaines a été également abordé. « Le pape François a été très attentif », a indiqué le père Michael Perry.

« Le pape nous a dit que nous avons besoin d’un sentiment d’unification, a ajouté le p. Nicholas Edward Polichnowski, ministre général du Troisième Ordre Régulier de saint François. Aujourd’hui, dans la famille franciscaine, nous faisons un mouvement dans cette direction. Auparavant, les Frères Mineurs, les Frères conventuels, les Capucins et le Troisième ordre étaient indépendants les uns des autres. Mais avec le pape François, nous vivons une vision, un sentiment d’unification, sous l’action de la miséricorde. »

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!