Faire un don

« La disponibilité du prêtre fait de l’Eglise la Maison aux portes ouvertes »

Le pape célèbre la messe chrismale au Vatican

« La disponibilité du prêtre fait de l’Église la Maison aux portes ouvertes, refuge pour les pécheurs, foyer pour ceux qui vivent dans la rue, maison de soin pour les malades, camping pour les jeunes, salle de catéchèse pour les enfants de la première Communion », déclare le pape François ce Jeudi Saint, fête de l’institution du sacerdoce, 17 avril 2014.

Le pape a célébré la messe chrismale ce jeudi, à 9h30, en la basilique Saint-Pierre. Il était entouré des cardinaux, des patriarches, des archevêques, des évêques et des prêtres – diocésains et religieux – présents à Rome. Dans l’assemblée également, des religieux, des religieuses et des laïcs venus entourer leurs pasteurs.

Au cours de cette célébration en effet, vécue dans tous les diocèses du monde durant la Semaine Sainte, les prêtres renouvellent leurs promesses sacerdotales, prononcées au jour de leur ordination.

Sors et donne à ton peuple ce qui t’a été confié

La cérémonie, animée par le Choeur de la chapelle Sixtine, a duré près de deux heures, dans une atmosphère sobre et recueillie. Durant son homélie, le pape a exhorté les prêtres à être des porteurs de « la joie sacerdotale », dont il a donné trois caractéristiques : « une joie qui oint, une joie incorruptible et une joie missionnaire qui rayonne sur tous et qui attire tous ».

Il s’est arrêté plus particulièrement sur la caractéristique « missionnaire » : « l’onction est en vue d’oindre le saint peuple fidèle de Dieu : pour baptiser et confirmer, pour prendre soin et consacrer, pour bénir, pour consoler et évangéliser ».

Le prêtre est en effet appelé à « sortir de lui-même » : « sors et donne à ton peuple ce qui t’a été confié… Si tu ne sors pas de toi-même, l’huile devient rance, et l’onction ne peut être féconde. »

L’attitude du prêtre doit être « disponibilité et promptitude pour servir tous, toujours et de la meilleure façon ». C’est cette « disponibilité du prêtre qui fait de l’Église la Maison aux portes ouvertes, refuge pour les pécheurs, foyer pour ceux qui vivent dans la rue, maison de soin pour les malades, camping pour les jeunes, salle de catéchèse pour les enfants de la première Communion… », a souligné le pape.

« Là où le peuple de Dieu a un désir ou une nécessité, se trouve le prêtre qui sait écouter et entend un mandat amoureux du Christ qui l’envoie secourir avec miséricorde ce besoin ou soutenir ces bons désirs avec une charité créative », a-t-il poursuivi.

Le garant de la joie sacerdotale est le peuple de Dieu, a estimé le pape, car cette joie « coule seulement quand le pasteur se tient au milieu de son troupeau » : « Même dans des moments de tristesse, où tout semble s’obscurcir et où le vertige de l’isolement nous séduit, ces moments d’apathie et d’ennui que parfois nous connaissons dans la vie sacerdotale, même en ces moments le peuple de Dieu est capable de garder la joie, il est capable de te protéger, de t’embrasser, de t’aider à ouvrir ton cœur et à retrouver une joie renouvelée. »

Le pape a conclu par une prière : « En ce Jeudi sacerdotal, je demande au Seigneur Jésus qu’il fasse découvrir à beaucoup de jeunes cette ardeur du cœur qui fait surgir la joie dès qu’on a l’heureuse audace de répondre avec promptitude à son appel… qu’il conserve l’éclat joyeux dans les yeux des nouveaux ordonnés… qu’il confirme la joie sacerdotale de ceux qui ont de nombreuses années de ministère… que resplendisse la joie des prêtres âgés, bien portants ou malades…, la joie de passer le flambeau, dans cette espérance qui ne déçoit pas ».

Renouvellement des promesses sacerdotales

Après l’homélie, les prêtres et les évêques présents ont renouvelé ensemble leurs promesses sacerdotales, en répondant aux trois questions posées en latin par le pape : « Volo », « je le veux ».

« Fils très chers, la sainte Église célèbre la mémoire annuelle du jour où le Christ Seigneur a communiqué aux apôtres et à nous son sacerdoce. Voulez-vous renouveler les promesses qu’au moment de l’ordination vous avez faites devant votre évêque et devant le peuple saint de Dieu ? ».

« Voulez-vous vous unir intimement au Seigneur Jésus, modèle de notre sacerdoce, en renonçant à vous-mêmes et en confirmant les saints engagements que, poussés par l’amour du Christ, vous avez assumés librement envers son Église ? », a demandé ensuite le pape.

« Voulez-vous être de fidèles dispensateurs des mystères de Dieu par l’Eucharistie et par les autres actions liturgiques, et remplir fidèlement la sainte charge d’enseigner, en suivant le Christ, Tête et Pasteur, en n’étant pas avides de biens, mais en vous laissant guider par le seul zèle pour les âmes ?», a-t-il ajouté.

Après le troisième « Volo », le pape a invité en italien l’assemblée présente à prier pour les prêtres, pour que « le Seigneur répande sur eux l’abondance de ses biens afin qu’ils soient de fidèles ministres du Christ, Grand prêtre », et qu’ils conduisent les fidèles « à Lui, qui est la source du salut ».

Puis il a invité à prier aussi pour lui-même : « pour que je sois fidèle au service apostolique confié à mon humble personne, et que je devienne chaque jour davantage au milieu de vous l’image vivante et authentique du Christ Prêtre, Bon Pasteur, Maître et Serviteur de tous ».

Le pape a ensuite consacré le « Saint Chrême », huile utilisée pour les sacrements du baptême, de la confirmation et de l’Ordre. Il a également béni, selon la tradition, l’huile des catéchumènes et l’huile des malades, qui ont été apportées par des diacres en procession à l’autel.

Ce soir, pour la célébration de la Cène du Seigneur, le pape se rendra au Centre pour personnes handicapées « Sainte Marie de la Providence » (“S. Maria della Provvidenza”), de la Fondation Don Carlo Gnocchi, dans le Nord de Rome, à 17h30 (cf. Zenit du 8 avril 2014).

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel