Faire un don
Sanctuaire Notre-Dame de Sheshan, Shanghai (Chine Populaire), Wikimedia Commons

Sanctuaire Notre-Dame de Sheshan, Shanghai (Chine Populaire), Wikimedia Commons

Journée de prière pour l’Eglise en Chine, le 24 mai

«Pour une culture de la rencontre et l’harmonie»

« Promouvoir une vraie culture de la rencontre et l’harmonie dans toute la société, cette harmonie qui plaît tant à l’esprit chinois » : c’est le vœu du pape François à l’occasion de la fête de Notre Dame de Sheshan.

Le pape a évoqué la fête de Notre Dame de Sheshan, qui est aussi Journée de prière pour l’Église en Chine, après l’angélus, dimanche, 22 mai, place Saint-Pierre. La Vierge est honorée au sanctuaire de Shanghai sous le vocable « Marie Auxiliatrice des chrétiens ».

« Mardi 24 mai, a dit le pape, nous nous unirons spirituellement aux fidèles catholiques de Chine qui célèbrent la mémoire de la Bienheureuse Vierge Marie «  Auxiliatrice des chrétiens », vénérée avec grande dévotion au sanctuaire de Sheshan à Shanghai. »

« Demandons à Marie de donner à ses enfants en Chine la capacité de discerner en toute situation les signes de la présence amoureuse de Dieu qui accueille et pardonne toujours. En cette année de la miséricorde, puissent les catholiques chinois, et avec eux tous ceux qui suivent d’autres nobles traditions religieuses, devenir un signe concret de charité et de réconciliation. Et ainsi promouvoir une vraie culture de la rencontre et l’harmonie dans toute la société, cette harmonie qui plaît tant à l’esprit chinois. »

Puis le pape a ajouté : « Je salue la communauté catholique chinoise de Rome ».

Au terme de l’audience générale du 20 mai 2015, place Saint-Pierre, le pape François avait décrit la statue de Notre Dame de Sheshan, qui domine le Sanctuaire : « Marie élève son Fils, en le présentant au monde avec les bras grands ouverts en geste d’amour et de miséricorde. »

Dans sa Lettre aux catholiques de République populaire de Chine du 27 mai 2007, Benoît XVI avait souhaité que cette fête devienne une journée de prière pour l’Église en Chine. Il donnait une prière pour l’occasion :

Vierge Très Sainte, Mère du Verbe incarné et notre Mère,
vénérée dans le sanctuaire de Sheshan sous le vocable d’« Auxiliatrice des chrétiens »,
toi vers qui toute l’Église qui est en Chine regarde avec une profonde affection,
nous venons aujourd’hui devant toi pour implorer ta protection.

Tourne ton regard vers le peuple de Dieu et guide-le avec une sollicitude maternelle
sur les chemins de la vérité et de l’amour, afin qu’il soit en toute circonstance
un ferment de cohabitation harmonieuse entre tous les citoyens.

Par ton « oui » docile prononcé à Nazareth, tu as permis
au Fils éternel de Dieu de prendre chair dans ton sein virginal
et d’engager ainsi dans l’histoire l’œuvre de la Rédemption,
à laquelle tu as coopéré par la suite avec un dévouement empressé,
acceptant que l’épée de douleur transperce ton âme,
jusqu’à l’heure suprême de la Croix, quand, sur le Calvaire, tu restas
debout auprès de ton Fils, qui mourait pour que l’homme vive.

Depuis lors, tu es devenue, de manière nouvelle, Mère
de tous ceux qui accueillent dans la foi ton Fils Jésus
et qui acceptent de le suivre en prenant sa Croix sur leurs épaules.

Mère de l’espérance, qui, dans l’obscurité du Samedi Saint,
avec une confiance inébranlable, es allée au devant du matin de Pâques,
donne à tes enfants la capacité de discerner en toute situation,
même la plus sombre, les signes de la présence aimante de Dieu.

Notre-Dame de Sheshan, soutiens l’engagement de tous ceux qui, en Chine,
au milieu des difficultés quotidiennes, continuent à croire, à espérer, à aimer,
afin qu’ils ne craignent jamais de parler de Jésus au monde et du monde à Jésus.

Dans la statue qui domine le sanctuaire, tu élèves ton Fils,
le présentant au monde avec les bras grands ouverts en un geste d’amour.

Aide les catholiques à être toujours des témoins crédibles de cet amour,
en les maintenant unis au roc qui est Pierre, sur lequel est construite l’Église.

Mère de la Chine et de l’Asie, prie pour nous maintenant et toujours. Amen!

Avec Océane Le Gall

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel