Faire un don
Barham Saleh, président de l'Irak, 25 janvier 2020 © Vatican Media

Barham Saleh, président de l'Irak, 25 janvier 2020 © Vatican Media

Irak : le pape reçoit le président Barham Saleh

Une deuxième visite pour favoriser la stabilité et la reconstruction du pays

Le pape François a reçu le président de la République d’Irak, Barham Saleh, ce 25 janvier 200. Une nouvelle rencontre pour favoriser la stabilité et la reconstruction du pays, à un moment de fortes tensions au Moyen-Orient.

Lors de cette deuxième visite au Vatican, précise un communiqué du Saint-Siège, le chef d’Etat a également rencontré le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin, et Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les Etats.

Les échanges ont été l’occasion d’évoquer « les défis actuels du pays », avec le souhait de favoriser sa « stabilité » et son « processus de reconstruction », en encourageant le dialogue et la recherche de « solutions adaptées en faveur des citoyens et du respect de la souveraineté nationale ».

Les parties ont également exprimé leur volonté de « préserver la présence historique des chrétiens dans le pays, dont ils sont partie intégrante », et « la nécessité de leur garantir la sécurité et une place dans l’avenir de l’Irak ». Les discussions ont mis en relief « la contribution significative qu’ils apportent à la reconstruction du tissu social ».

Parmi les autres sujets abordés : les conflits et les graves crises humanitaires qui affligent la région et les efforts réalisés avec le soutien de la communauté internationale pour rétablir la confiance et la coexistence pacifique.

Dans son récent discours devant le corps diplomatique, le 9 janvier 2020, le pape François a exprimé son inquiétude face à « l’élévation de la tension entre l’Iran et les États-Unis ». Cette situation, a-t-il expliqué, « risque surtout de mettre à dure épreuve le lent processus de reconstruction de l’Irak, et aussi de créer les bases d’un conflit à plus grande échelle que nous voudrions tous pouvoir empêcher ». Le pape a donc renouvelé son « appel pour que les parties intéressées évitent un durcissement de la confrontation et maintiennent ‘allumée la flamme du dialogue et de l’autocontrôle’ dans le plein respect du droit international ».

Le président Barham Saleh a déjà été reçu par le pape François le 24 novembre 2018, un mois et demi après son élection au poste présidentiel. Kurde, Barham Saleh a été élu avec le soutien de l’Union patriotique du Kurdistan.

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel