Faire un don
Brunor © Brunor

Brunor © Courtoisie de Brunor

« Il y a du  vertébré dans mon ADN! » par Brunor

« Des traces lisibles qui nous enseignent comment nous sommes créés »

Le Fr. Guy Joseph Consolmagno, SJ, directeur de l’Observatoire astronomique du Vatican (Specola Vaticana) rappelle la mission que le pape Léon XIII a confiée à cet Observatoire en 1891 : « Que tout le monde puisse voir clairement que l’Église et ses pasteurs ne sont pas contraires à une science véritable et solide… mais qu’ils l’embrassent et l’encouragent, et la promeuvent. »

Mutatis mutandis, c’est aussi le principe de la démarche de Brunor dans ses chroniques: rendre accessible le travail de la raison à un grand nombre par des réflexions à la fois fondées scientifiquement, bibliquement cohérentes et… pleines d’humour.

Voilà sa 89e Chronique dans ZENIT, en réponse à la question d’une lectrice: n’hésitez pas à lui écrire! Et au moment où il publie un nouvel album qui l’a tenu un peu loin de notre bulletin pendant ces derniers mois. Cela valait la peine!

« Pour mieux comprendre qui est le Christ », le nouvel album des Indices pensables s’intitule La Question interdite (Brunor éditions, diffusion Salvator, dans toutes les bonnes librairies à partir du 28 septembre 2017).

89- Il y a du  vertébré dans mon ADN ! 

Chère Madame,

merci pour votre message et vos encouragements pour ma série les indices pensables !

Vous m’écrivez : « Je ne peux imaginer que le Corps du Christ est le descendant d’un singe… »

Mais je tiens à vous rassurer, aucun « corps humain » n’est descendant d’un singe*.

En effet, nous sommes loin du temps de Darwin, plus personne ne dit que les êtres humains sont les descendants des singes d’aujourd’hui.

Néanmoins, si l’on ne veut pas passer pour ignorant, et risquer de perdre toute crédibilité vis-à-vis de notre entourage, il y  des choses à savoir.

Par exemple : dans mon ADN, ou peut “lire” désormais les instructions qui indiquent

-la couleur de mes yeux

-de ma peau, de mes cheveux,

-si je suis masculin ou féminin,

-mon groupe sanguin,

-si j’appartiens à l’espèce humaine ou à celles des kangourous ou des hamsters.

Car mon “message génétique” ou ADN, contient toutes les instructions pour me construire,

Et c’est la même méthode qui est employée pour construire chaque organisme vivant (plante, animal, Homme) comme un plan d’architecte ou un livre. Autrement dit, chaque organisme vivant est construit selon les instructions écrites « noir sur blanc » sur son message génétique/ADN.

Or, sur mon message ADN (plan d’architecte ou  livre), on trouve aussi les instructions pour construire la grande famille des vertébrés dont j’ai l’honneur de faire partie, ainsi que la grande famille des mammifères dont je fais également partie.
Le réel nous enseigne que l’être humain est construit avec ces archives, que les scientifiques ont appris à lire, depuis quelque temps, et cela nous enseigne la façon dont le Créateur bien-aimé nous a construits.

Si nous avions été créés directement, sans passer par ces étapes qui nous précèdent, nous n’aurions aucune raison de trouver la présence de ces étapes “animales” dans notre ADN.

Mais ce n’est pas le cas.

Nous avons ces traces lisibles qui nous enseignent comment nous sommes créés.
Si nous avions été créés directement et à partir de rien (ou de la simple terre glaise) nous n’aurions pas toutes ces « signatures » dans chacune de nos cellules sans exception.
Pourquoi Dieu aurait-il placé de l’ADN de mammifères dans mon ADN, si je n’avais rien de commun avec les mammifères ?

Au restaurant on peut se plaindre de trouver un cheveu dans son potage, de même, certains se plaignent : « Il y a du vertébré et du mammifère dans mon ADN ! Changez-moi ça ! »

Pourtant, nous ne voyons aucune contradiction avec la Bible qui nous apprend que l’être humain est créé le dernier (au sommet), ce qui est unique parmi tous les récits de l’Antiquité sur ce point, les Hébreux avaient encore raison.

La Bible n’a jamais dit que l’être humain a été fait “parfait”, car, comme vous le savez,  seul Dieu est “parfait”. La perfection ne se trouve qu’en Dieu, par définition.

Il nous a fait “à son image” mais vous noterez que la Bible ne dit pas que nous sommes faits “à Sa ressemblance », il faut relire ce livre de la Genèse avec attention :

Genèse 1, 26 : Dieu dit : « Faisons l’Homme à notre image, comme notre ressemblance, et qu’ils dominent sur le poisson de la mer, l’ oiseau du ciel, le bestiau, la bête sauvage et le rampant.
Gn 1, 27 : Dieu créa l’Homme à son image, à son image il le créa, homme et femme il les créa.

Comme on peut le vérifier, la ressemblance n’est plus là. Beaucoup de Pères ont proposé leur interprétation de cette absence de « ressemblance ».

Sans doute est-ce à chacun de nous, d’aller librement vers “Sa ressemblance”, selon l’enseignement de saint Irénée de Lyon et celui de saint Paul où « Dieu opère et l’Homme coopère. »

Que signifie “être fait à la ressemblance de Dieu” ?
Contrairement aux animaux qui n’en ont pas reçu, les Hommes ont reçu un “nichmat hayim” en hébreu un “souffle de vies” (au pluriel) qui permet à l’Homme d’exercer ces capacités qu’il est le seul, d’après le récit Biblique, à avoir reçu de Dieu :

intelligence/raison, volonté, liberté, agir humain, conscience et créativité, capacité d’aimer, de connaître Dieu, etc

C’est pourquoi l’Homme est appelé “capax Dei” : capable de Dieu.

Tout cela est biblique ET n’est pas du tout en contradiction avec le réel qu’étudient les sciences expérimentales.

Comme vous le savez, l’expression “péché originel” nous enseigne que le bébé ne naît pas saint, il naît dans un état qui précède la sainteté.

“On ne naît pas saint, on le devient.”

Le bébé ne naît pas non plus “criminel” comme l’ont cru certains théologiens dont l’Eglise a refusé la doctrine si catastrophiste qui enseignait que les bébés morts sans baptême allaient directement en enfer à cause de « la corruption totale » des fils d’ADAM, où il ne reste plus rien de bon dans l’Homme.

Au concile Vatican I, l’Eglise de Rome a réaffirmé la dignité de l’intelligence humaine capable de connaître Dieu : « L’Homme a cette capacité parce qu’il est créé à l’image de Dieu ». (Cc. Vatican I : DS 3004 ; cf. 3026 ; DV 6).**

En vous remerciant pour votre recherche de la vérité et votre ouverture de cœur.

Bien cordialement

Brunor

***

*Et pour mieux comprendre qui est le Christ, un nouvel album des Indices pensables :
La Question interdite , Brunor éditions, diffusion Salvator, dans toutes les bonnes librairies à partir du 28 septembre 2017.
** Cette citation de Vatican I et Vatican II est dans mon album Les jours effacés, page 22.

 

About Brunor

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel