Faire un don
Thibaud de Bernis

Courtesy of Thibaud de Bernis - Thibaud de Bernis

France : Ephatta, l’hospitalité chrétienne en ligne

Mobilisation pour les pèlerins climatiques de la COP21

« Notre volonté est de rassembler toutes les Églises chrétiennes autour d’une pratique commune et fondamentale : l’hospitalité. Notre but est de provoquer la rencontre ! », explique Thibaud de Bernis, un des fondateurs d’Effata, qui se mobilise spécialement pour la Conférence de Paris sur le climat, COP21. Le site veut « transmettre la joie de pratiquer l’hospitalité ».

Ephatta est un site Internet d’hospitalité chrétienne qui met en relation des personnes cherchant un hébergement temporaire avec d’autres personnes prêtes à les accueillir.

Avec ses 2 540 membres dans 450 villes de 40 pays, y compris le Maroc, la Tunisie et la Turquie, Ephatta est fondé sur les valeurs chrétiennes, mais il est ouvert à tous.

Le mot araméen « Ephatta », « ouvre-toi »,  est employé par le Christ lors de la guérison d’un sourd-muet (Marc 7, 34). Ce malade vivait dans une sorte de mutisme, enfermé sur lui-même : cette parole du Christ l’a ouvert au monde et aux autres.

« Cette ouverture au monde est ce que nous souhaitons transmettre à tous ceux qui à travers Ephatta pourront voyager partout à travers le monde et y rencontrer des chrétiens », affirment les fondateurs du site.

L’un d’eux, Thibaud de Bernis, jeune entrepreneur chrétien, en dit davantage aux lecteurs de Zenit.

Zenit – D’où vient l’idée de créer un site d’hospitalité chrétienne? Parlez-nous de ces fondateurs et du début de leur travail commun.

Thibaud de Bernis – Thomas Teilhet et moi nous connaissons depuis de nombreuses années et nous avons été impliqués dans plusieurs projets web ou liés aux nouvelles technologies de communication. Nous avons développé un vif intérêt pour toutes les idées gravitant autour de la consommation collaborative. Internet nous est vite apparu comme le moyen de lancer des projets porteurs de sens et de toucher le plus grand nombre. Alors que nous échangions sur les enjeux de l’hébergement entre particuliers, nos convictions et expériences personnelles nous ont fait réaliser qu’une composante essentielle manquait dans tous les sites qui existaient alors : la dimension spirituelle.

Il y a une « hospitalité chrétienne » ?

L’hospitalité est l’un des fondements de notre foi chrétienne et nous n’avions plus l’occasion de la pratiquer. Depuis les origines du christianisme, les chrétiens ont pratiqué l’hospitalité et, bien que l’exerçant encore parfois, ils ne sont plus aussi nombreux à le faire. Alors que les distances ont été vaincues par des moyens de transport toujours plus rapides, les hommes se sont éloignés. Nos voisins sont très souvent des inconnus et l’« autre » est devenu un concept vague. Comment espérer que le voyageur de passage ait sa place chez nous ? Pourtant, nombreux sont ceux qui sont ravis d’accueillir chez eux ou qui aimeraient être reçus. C’est pour permettre ces rencontres et pour transmettre la joie de pratiquer l’hospitalité que nous avons créé Ephatta. Ouvrir sa porte, c’est une manière très forte de s’ouvrir aux autres et d’enrichir sa foi.

Devant l’ampleur du projet, il faut toute une équipe ?

Créer cette plateforme est en effet un projet ambitieux et nous avons eu besoin de constituer autour de nous une équipe performante et dynamique pour le porter à bien. Nous avons fait la connaissance d’Antonin, développeur  web, qui a accepté de construite le site et apporte depuis quotidiennement sa bonne humeur au projet. Nous nous sommes ensuite approchés de Josse qui a la communication dans le sang. Nous sommes aujourd’hui les heureux ouvriers d’Ephatta et nombreux sont ceux qui autour de l’« équipe » propagent, portent, et soutiennent notre idée.

Qui est l’auteur du logo du site? On dirait que le logo représente une croix orthodoxe : est-ce que votre plateforme a des projets œcuméniques en cours?

Le logo a été réalisé par un ami graphiste qui nous a aidés dès le début de cette aventure. Nous voulions un logo évocateur qui résume bien Ephatta. Ce logo évoque la croix, les croix chrétiennes et se veut rassembleur. Notre volonté est de rassembler toutes les Églises chrétiennes autour d’une pratique commune et fondamentale : l’hospitalité. Notre but est de provoquer la rencontre ! Il peut s’agir de rencontre avec des chrétiens de même confession ou non, avec des personnes en quête de sens qui souhaitent découvrir le christianisme en toute simplicité, par la pratique de l’hospitalité. C’est dans cette optique que nous travaillons avec les différentes Églises chrétiennes pour la conférence de Paris sur le climat.

Que faites-vous pour COP 21, la conférence de Paris sur le climat? Y a-t-il des statistiques concernant le nombre de personnes accueillies, leur âge, leur provenance? Planifiez-vous publier de brefs rapports sur le travail de votre site après l’événement?

Nous avons développé un partenariat avec les mouvements des Églises chrétiennes, orthodoxes, protestantes et catholiques engagés pour le climat. Nous invitons les chrétiens de Paris et de ses environs à ouvrir leur porte pour accueillir les pèlerins climatiques et les personnes mobilisées pour la Cop21. Nous avons d’ailleurs créé une page dédiée pour faciliter l’inscription : www.ephatta.com/cop21.

Les accueils auront lieu du 30 novembre au 11 décembre 2015. De nombreuses personnes se sont inscrites depuis l’annonce du partenariat début septembre et les demandes d’hospitalité sont en cours entre les hôtes et les futurs invités. Ces personnes ont pour la plupart d’entre elles  entre 25 et 50 ans et viennent principalement de France, d’Allemagne, d’Italie et d’Angleterre. Nous n’avons pas encore de résultats précis quant au nombre d’accueil confirmé pour la COP21, mais nous ne manquerons pas de communiquer les résultats à la fin de l’événement.

Avez-vous l’idée de participer au travail d’hébergement temporaire des réfugiés?

Les réfugiés de guerre sont dans une situation de détresse totale. Les associations œuvrant pour l’accueil des réfugiés sélectionnent et forment spécialement des personnes pour les accueillir. L’accueil des réfugiés nécessite une logistique et un accompagnement que nous ne pouvons pas mettre en place, nous laissons donc agir, les associations, sur ces problématiques précises. Le site n’intervient donc pas sur l’accueil des réfugiés. Même s’ils ont la porte et le cœur ouverts, tous les membres d’Ephatta ne sont pas prêts à accueillir des réfugiés. Si certains membres désirent pratiquer l’hospitalité avec les réfugiés, nous les redirigeons vers les associations avec qui nous sommes en contact.

Y a-t-il des exemples d’amitié tissée par l’intermédiaire de votre site?

De nombreux témoignages nous parviennent à l’issue d’accueils réalisés à travers Ephatta. Les gens se rencontrent et parfois, bien entendu, les amitiés se tissent. Thomas revoit, par exemple, encore régulièrement Lars qui lui a ouvert sa porte il y a quelque temps lors d’un voyage en Norvège. Lars, un jeune protestant norvégien, n’a pas hésité à accueillir Thomas alors que ce dernier baroudait autour du Lysefjord, depuis ils sont restés en contact et se revoient de temps à autre.

Cet été, deux jeunes mariés ont réalisé un tour de France pour leur voyage de noces en étant accueillis tous les soirs par une famille différente, ils ont fait de très belles rencontres et sont restés en contact avec certains de leurs hôtes.

Plus récemment, ce sont des amis qui s’étaient perdus de vue depuis plus de 10 ans qui se sont retrouvés en s’accueillant sans avoir réalisé immédiatement qu’ils se connaissaient.

Les amitiés se tissent ou se retissent quotidiennement, Ephatta est un créateur de lien humain.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel