Etats-Unis : immigrés, Moyen-Orient et paix au cœur de la visite du président Trump au Vatican

Près d’une demi-heure d’entretien privé avec le pape

Visite du président Trump au Vatican © L'Osservatore Romano

Visite du président Trump au Vatican © L'Osservatore Romano

Le pape François a reçu Donald Trump, président des Etats-Unis d’Amérique, dans la matinée du 24 mai 2017, au Vatican. Parmi les thèmes abordés durant cette visite : l’aide aux immigrés, la situation au Moyen-Orient et la promotion de la paix.

Le cortège présidentiel, est arrivé aux alentours de 8h15 au Vatican, où un piquet d’honneur des gardes suisses attendait Donald Trump dans la cour Saint-Damase. A sa descente de voiture – exceptionnellement retransmise en direct par le Centre télévisé du Vatican – sous les fenêtres du palais apostolique où flottait le drapeau américain, le chef d’Etat a été salué par Mgr Georg Ganswein, préfet de la Maison pontificale.

Accompagné de son épouse Melania, vêtue de noir et coiffée d’une mantille, Donald Trump a été conduit le long des couloirs du Vatican, au rythme cadencé et pondéré des Gentilshommes du pape, selon le protocole du petit Etat. Le pape l’a accueilli, souriant, devant le bureau où a eu lieu un entretien privé de près d’une demi-heure, à l’aide d’un interprète en espagnol.

Le président américain, dont il s’agissait de la première visite au Vatican depuis sa prise de fonction en janvier dernier, a également rencontré le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin, accompagné de Mgr Paul Gallagher, secrétaire pour les relations avec les Etats.

Au cours des échanges, a rapporté un communiqué du Saint-Siège par la suite, les « bonnes relations bilatérales » existant entre les Etats-Unis et le Vatican, ont été soulignées, ainsi que « l’engagement commun en faveur de la vie et de la liberté religieuse et de conscience ».

Les deux parties ont souhaité « une sereine collaboration entre l’Etat et l’Eglise catholique aux Etats-Unis, engagée au service des populations dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’aide aux immigrés ».

Les discussions, ajoute la note, ont aussi été l’occasion d’évoquer « des thèmes relatifs à l’actualité internationale et à la promotion de la paix dans le monde par la négociation politique et le dialogue interreligieux, avec une référence particulière à la situation au Moyen-Orient et à la protection des communautés chrétiennes ».

Instrument de paix

Après la présentation de la délégation américaine composée d’une douzaine de personnes – parmi lesquelles la fille du président, Ivanka, et son époux Jared Kushner – l’audience avec le pape s’est poursuivie par le traditionnel échange de cadeaux. Le pape a offert au président Trump un médaillon en bronze représentant un olivier unissant deux morceaux de terre. La fracture, a-t-il expliqué, symbolise « la division de la guerre », et l’olivier « mon désir de paix. Je vous le donne pour que vous soyez instrument de paix ». « Nous avons besoin de paix », a répondu Donald Trump.

Le chef d’Etat américain a offert au pape argentin les ouvrages de Martin Luther King.  « Je n’oublierai pas ce que vous avez dit », a-t-il assuré au moment de prendre congé.

Le couple présidentiel a ensuite visité la Chapelle Sixtine et la basilique Saint-Pierre. Puis Melania Trump s’est rendue l’hôpital pédiatrique Bambino Gesù, propriété du Saint-Siège à Rome, situé non loin de la Cité du Vatican. La Première dame s’est arrêtée dans le Service de thérapie intensive de chirurgie cardiaque, dans le Service de cardiologie pédiatrique, à la garderie et dans la chapelle de l’établissement.

Donald Trump se trouve actuellement en Europe pour le sommet du G7 à Taormina, en Sicile (26-27 mai).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!