Faire un don
P. Aquilino Merino © claret.org

P. Aquilino Merino © claret.org

Collège cardinalice : un prêtre clarétain désigné cardinal

L’Espagnol Aquilino Bocos Merino

Le père Aquilino Bocos Merinon, religieux clarétain espagnol, sera créé cardinal par le pape François le 29 juin 2018, avec 13 évêques ou archevêques. Âge de 80 ans, il sera cardinal non-électeur.

Au terme de l’angélus qu’il a célébré place Saint-Pierre le 20 mai, le pape a annoncé un consistoire pour la création de 11 cardinaux électeurs et 3 cardinaux non-électeurs : un archevêque, un évêque et un religieux qui « se sont distingués dans leur service à l’Eglise », a-t-il annoncé.

Aquilino Bocos Merino est né le 17 mai 1938 à Canillas de Esgueva en Espagne. Il a prononcé ses vœux religieux au sein des Missionnaires clarétains en 1956 et a été ordonné prêtre en 1963. Diplômé en philosophie et en psychologie clinique, il a été entre autres directeur spirituel au Colegio Mayor Maronita à Salamanque, professeurs au sein de sa congrégation, directeur de la revue Vida Religiosa; co-fondateur de l’Institut théologique de vie religieuse à Madrid et directeur de l’Ecole Regina Apostolorum, supérieur provincial des Missionnaires clarétains de Castillea, conseiller général, puis supérieur général des clarétains de 1991 à 2003.

En 1994, il a participé au Synode des évêques sur la vie consacrée et a été membre de la Congrégation pour la vie consacrée de 1994 à 2004. Il est l’auteur de divers ouvrages et articles.

La désignation d’un prêtre comme cardinal reste chose rare, même si elle est prévue par le code de droit canonique : « Pour la promotion au cardinalat, le Pontife Romain choisit librement des hommes qui sont constitués au moins dans l’ordre du presbytérat, remarquables par leur doctrine, leurs mœurs, leur piété et leur prudence dans la conduite des affaires ; ceux qui ne sont pas encore Évêques doivent recevoir la consécration épiscopale ». (canon 351)

C’est la deuxième fois que le pape désigne un prêtre cardinal : le 19 novembre 2016, il a créé cardinal le père Ernest Simoni, albanais torturé et emprisonné sous la persécution communiste, qui l’avait ému aux larmes lors de son voyage à Tirana en 2014.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel