Faire un don
Ciel étoilé, mont Saint-Michel-de-Brasparts (Saint-Rivoal, France), @ wikimedia commons, Édouard Hue

Ciel étoilé, mont Saint-Michel-de-Brasparts (Saint-Rivoal, France), @ wikimedia commons, Édouard Hue

Dieu est grand, mais il marche avec toi et t’offre une glace : le pape à la télévision

Une série d’émissions pendant deux mois

Dieu est grand, mais il marche avec toi et t’offre une glace : le pape François a pris cette image en puisant dans un souvenir d’enfance, lors d’une émission à la télévision italienne catholique, TV 2000.

Le Pape François participe ces jours-ci à une série d’émissions, fruit d’une collaboration entre le Secrétariat pour la Communication du Saint-Siège et TV 2000, souligne Radio Vatican en français : le programme s’intitule « Notre Père » et le pape François offrira une réflexion personnelle au début de chaque émission, chaque semaine, pendant deux mois, le mercredi soir.

Lors de la première émission, mercredi 25 octobre 2017, le pape a échangé avec l’aumônier du centre pénitentiaire de Padoue, don Marco Pozza.

Il a évoqué la grandeur de Dieu : « Les cieux reflètent la grandeur de la toute-puissance de Dieu. Il est le premier, Il est grand, il nous a créés. Les cieux représentent l’immensité de sa puissance, de son amour, de sa beauté. Mais pensez au Dieu d’Abraham qui s’approche et vous dit : ‘Lève-toi, marche en ma présence, sois sans crainte, lève-toi, regarde devant, va, crois, espère, ne renonce pas’. Pensez au Sinaï, à ce Dieu proche, Dieu de la gloire, de la lumière, de la fumée, des nuages. Il nous montre sa grandeur et c’est une chose difficile à comprendre. Tu dois, je dois, nous devons dire ‘Père, qui es aux cieux’, mais pas avec un sentiment d’humiliation. »

Le pape François a ensuite évoqué la proximité de Dieu en parlant de son opération des amygdales, sans anesthésie, quand il avait 5 ou 6 ans. Il se souvient de la douleur à la fin de l’opération et de la glace qui lui a été offerte : « Dieu est grand, c’est le Dieu de la gloire » mais en même temps « Il marche avec toi et Il t’offre une glace quand c’est nécessaire ».

Puis il est revenu chez lui en taxi avec son père. Il ne pouvait pas parler et il a regardé avec surprise son père payer le chauffeur : « Deux jours plus tard, quand j’ai pu parler, la première chose que j’ai demandée à papa c’est : Pourquoi tu as payé ce monsieur ? Ce n’était pas ta voiture ? » Le jeune Jorge Bergoglio croyait que son père était propriétaire de toutes les voitures de la ville.

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel