Faire un don
Mgr Ivan Jurkovic, © wikipedia

Mgr Ivan Jurkovic, © wikipedia

Conseil des droits de l’homme: la solidarité internationale, essentielle (traduction intégrale)

Déclaration de Mgr Jurkovic à Genève

« Pour le bien-être de notre famille humaine et pour la promotion et la protection du bien commun, il est urgent de reconnaître le rôle de la solidarité internationale en tant qu’élément essentiel pour la jouissance des droits fondamentaux de l’homme par tous », a déclaré Mgr Jurkovic devant le Conseil des droits de l’homme.

L’observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies et d’autres organisations internationales à Genève, est en effet intervenu à la 35ème session du Conseil des droits de l’homme sur le thème de la solidarité internationale, à Genève, le 6 Juin 2017.

La solidarité internationale, a-t-il affirmé, y compris « la solidarité préventive », « représente une approche efficace pour répondre » aux défis auxquels est actuellement confrontée la communauté internationale,.

« La solidarité ne s’oppose pas à la souveraineté », a poursuivi Mgr Jurkovic, mais elle implique « la participation des individus aux processus décisionnels et, en particulier, la reconnaissance du principe de subsidiarité ».

Voici notre traduction intégrale du discours de Mgr Jurkovic, prononcé en anglais.

CR

Discours de Mgr Jurkovic

Monsieur le Président,

Tout d’abord, la délégation du Saint-Siège exprime sa reconnaissance à l’Expert indépendant à la fin de son mandat pour le travail qu’elle a accompli au cours des six dernières années. Pour le bien-être de notre famille humaine et pour la promotion et la protection du bien commun, il est urgent de reconnaître le rôle de la solidarité internationale en tant qu’élément essentiel pour la jouissance des droits fondamentaux de l’homme par tous. La coopération internationale représente l’une des façons les plus précieuses de réaliser la solidarité internationale « en vertu de laquelle toute personne humaine et tous les peuples ont le droit de profiter pleinement d’une société internationale harmonieuse avec un ordre politique et économique international juste et équitable » (1).

La communauté internationale est actuellement confrontée à de nombreux défis tels que les migrations, les changements climatiques et les catastrophes naturelles, les conflits armés et l’écart croissant entre les pauvres et les riches.

En ce qui concerne ces questions, la délégation du Saint-Siège est convaincue que la solidarité internationale représente une approche efficace pour y répondre. En outre, il est nécessaire que les hommes et les femmes de nos jours cultivent une plus grande conscience qu’ils sont débiteurs de la société dont ils font partie. « Ils sont débiteurs à cause de ces conditions qui rendent l’existence humaine vivable et à cause de l’héritage indivisible et indispensable que constituent la culture, les connaissances scientifiques et techniques, les biens matériels et immatériels et tout ce que la condition humaine a produit » (2). La solidarité n’est pas simplement le travail social, mais elle devrait, comme l’a déclaré le pape François, « devenir l’attitude par défaut dans les choix politiques, économiques et scientifiques, ainsi que dans les relations entre les individus, les peuples et les pays. (…) C’est seulement en éduquant les gens à une véritable solidarité que nous serons en mesure de surmonter la « culture du déchet » (3).

Monsieur le Président,

La solidarité ne s’oppose pas à la souveraineté ; au contraire, elle favorise une compréhension plus profonde du concept de souveraineté comme expression de la liberté des gens. Ce n’est pas seulement un devoir mais une valeur morale qui découle du principe de la fraternité humaine. La solidarité est un soin inconditionnel de l’autre et nécessite l’engagement d’acteurs individuels, privés, nationaux et internationaux afin d’assurer la pleine réalisation de la dignité humaine et du bien commun. Ainsi, nous appelons à la nécessité de mettre en œuvre et de renforcer le principe de la responsabilité de protéger, en particulier envers les plus vulnérables.

La solidarité internationale implique la participation des individus aux processus décisionnels et, en particulier, la reconnaissance du principe de subsidiarité. Les deux principes sont liés. En effet, la subsidiarité signifie une assistance à la personne humaine à travers l’autonomie des corps intermédiaires.

En 2015, les dirigeants mondiaux ont convenu de mieux positionner la communauté internationale pour relever certains des défis mondiaux les plus urgents. Ces accords et résultats proposent collectivement un plan d’action pour l’économie mondiale, la société et l’environnement en 2030. « Dans le cadre du programme 2030, la communauté internationale a choisi la solidarité contre l’égoïsme: la solidarité avec les exclus d’aujourd’hui, la solidarité avec les pauvres de demain, la solidarité avec les générations futures. » (4)

En ce sens, nous nous félicitons du fait que l’expert indépendant souligne l’importance de la solidarité préventive. Il est urgent de supprimer les causes profondes des asymétries et des inégalités entre et à l’intérieur des États ainsi que les obstacles structurels et les facteurs qui génèrent et perpétuent la pauvreté et les inégalités dans le monde entier. Une telle approche peut favoriser la paix, la sécurité et le développement basé sur la promotion, la protection et la réalisation de tous les droits de l’homme et mettre fin à tout type de discrimination et d’injustice sociale.

Monsieur le Président,

En mars dernier, dans son discours aux chefs d’Etat et de gouvernements européens, le Pape François a affirmé que : « La solidarité est l’antidote le plus efficace contre les formes modernes de populisme. La solidarité implique la prise de conscience de faire partie d’un seul corps tout en impliquant une capacité de chaque membre à « sympathiser » avec les autres et avec l’ensemble. Quand on souffre, tous souffrent. » (5)

Merci, Monsieur le Président.

© Traduction de Zenit, Constance Roques

NOTES

1 Projet de document sur les droits de l’homme et la solidarité internationale préparé par Chen Shiqiu, Président / Rapporteur, au nom du groupe de rédaction sur les droits de l’homme et la solidarité internationale du Comité consultatif du Conseil des droits de l’homme. Document A/HRC/AC/8/CRP, I, B, par. 2.

2 Compendium de la Doctrine sociale de l’Église, 2004, 195.

3 Pape François, « Pourquoi le seul avenir qui vaille la peine d’être construit inclut tout le monde », TED Ideas, 25 April 2017.

4 Cardinal Peter Turkson, Déclaration à l’événement spécial intitulé « Développement humain intégral – Transformer notre monde : Le Saint-Siège et l’Agenda 2030, Genève, 18 mai 2017.

5 Pape François, Discours aux chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne réunis en Italie à l’occasion du 60ème anniversaire du traité de Rome, 24 mars 2017.

About Constance Roques

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel