Faire un don
Mons. Rino Fisichella during presentation of the Jubileo of Mercy

ZENIT - HSM

Ces portes qui s’ouvrent pour annoncer la miséricorde

Jour « J » 8 décembre à Rome, le 13 dans le reste du monde

 

Le pape François a lancé le Jubilé de la miséricorde à Bangui (Centrafrique) dimanche dernier, 29 novembre, par l’ouverture de la porte sainte de la cathédrale Notre-Dame : une grâce spéciale pour tout le continent africain. Le pape l’ouvrira à Rome mardi prochain, 8 décembre à Saint-Pierre, en la fête de l’Immaculée et jour du 50e anniversaire de la clôture du concile Vatican II. Dans le reste de la Ville éternelle et dans le monde le Jour « J » sera le dimanche  suivant, 13 décembre.

Il s’agit d’une « première » dans l’histoire des jubilés, que cette ouverture des Portes Saintes des cathédrales du monde entier, indique Mgr Rino Fisichella, président du dicastère pur la Nouvelle évangélisation et en tant que tel coordinateur du Jubilé extraordinaire de la miséricorde.

Dans le quotidien de nos vies

Il a présenté le jubilé ce vendredi 4 décembre, au Vatican, entouré du secrétaire du même dicastère, Mgr José Octavio Ruiz Arenas, et du sous-secrétaire, Mgr  Graham Bell.

C’est un « signe », dit-il, que ce « jubilé extraordinaire » sera vécu « dans le quotidien de nos vies » et il évoque ce « spectacle de portes qui s’ouvrent pour annoncer la miséricorde » en égrenant de mémoire, en s’émerveillant, pays et villes : Istanbul, Sri Lanka, Gitega (Burundi), Brésil, Séoul (Corée), Beyrouth (Liban).

Pour Mgr Fisichella: la miséricorde « l’architrave » de l’Eglise : ce sera une « Année sainte pour mettre au centre la miséricorde ».

Mgr Fisichella souligne que l’état d’esprit pour passer la Porte Sainte sera, comme le dit le pape dans « Misericordiae Vultus » un esprit de « conversion » de façon à pouvoir « des instruments de miséricorde ».

Mgr Ruiz Arenas souligne que « la Porte Sainte de toutes les Eglises particulières » seront ouvertes pour permettre « l’accès de tous » à la grâce du jubilé : « Le P. François a voulu que tous fidèles puissent effectuer le pèlerinage en signe de conversion », en signe « de communion dans l’Eglise ».

Il rappelle que « la Porte Sainte représente le Christ-Jésus lui-même: il est le Chemin vers le Père ».

L’accueil des pèlerins à Rome

Pour ce qui est du nombre de pèlerins attendus, Mgr Fisichella préfère ne pas répondre autrement qu’ainsi : « Notre désir, c’est de les accueillir tous, et de leur faire vivre une expérience de foi. »

Concrètement, un Centre d’accueil et d’information des pèlerins a été inauguré au N°7 de la rue de la Conciliazione. Les pèlerins qui ne se sont pas inscrits en ligne pourront s’y inscrire pour le passage de la Porte Sainte. L’inscription vise à éviter les immenses files de l’an 2000. On pourra aussi s’y procurer les billets pour les célébrations, rigoureusement gratuits.

En outre, le Centre d’accueil de Rome est le seul habilité à délivrer une attestation de la participation au Jubilé, deux attestations différentes pour qui vient en pèlerin à pied ou qui emploie d’autres moyens de transport. .

Ce Centre d’accueil des pèlerins de Rome sera ouvert 7 jours sur 7 de 7h30 à 18h30. On pourra aussi s’y inscrire pour devenir bénévole et assister les pèlerins.

A Rome, 3 églises jubilaires s’ajoutent aux 4 basiliques papales: San Salvatore in Lauro, Santa Maria in Vallicella (Chiesa Nuova, où repose saint Philippe Neri) et San Giovanni dei Fiorentini.

Des itinéraires sont prévus pour les pèlerins à Rome, y compris avec l’installation de trottoirs, pour leur sécurité, et pour permettre à la vie de la ville de continuer.

Pour ce qui est de la préparation au pèlerinage, Mgr Fisichella rappelle la publication d’une dizaine de livres sur le jubilé, dont la traduction est prévue en 10 langues y compris, par exemple, ukrainien et coréen. L’hymne est traduit dans différentes langues, et dernièrement, dans une langue du Burundi.

La célébration du 8 décembre

L’ouverture Porte Sainte de Saint-Pierre, mardi prochain, 8 décembre, aura lieu à 9h30, place Saint-Pierre. Elle sera préparée par la lecture de passages des Constitutions conciliaires, pour ce 50e anniversaire de la fin du concile : Lumen Gentium, Gaudium et Spes, Dei Verbum , Sacrosanctum concilium (liturgie).

L’Evangéliaire du Jubilé, décoré des mosaïques du P. Rupnik SJ, sera porté en procession et déposé sur un trône, comme pendant le Concile, l’Evangile a présidé aux travaux des Pères.

Après l’ouverture de la Porte Sainte par le pape François, suivront les cardinaux et les évêques qui se rendront en procession à l’autel de la Confession de Pierre pour la célébration de la messe.

A midi, le pape François présidera la prière de l’angélus depuis la fenêtre du bureau du palais apostolique qui donne place Saint-Pierre.

Le soir, un spectacle de lumineux sera proposé avec la projection de photos sur la façade et la coupole de Saint-Pierre, de 19h à 22h : des photos de grands photographes, dont Yann Arthus-Bertrand, pour illustrer l’encyclique Laudato Si’.

Autres manifestations à Rome

Parmi les autres manifestations jubilaires à Rome, Mgr Fisichella annonce que les portes de Saint-Jean et de Saint-Paul seront ouvertes le 13 décembre.
Le vendredi 18 décembre, le pape ouvrira la Porte la Charité de la Caritas de Rome.

Le 1er janvier, en la solennité de Marie Mère de Dieu, ouverture  de la Porte Sainte de Sainte-Marie-Majeure.

Le 25 janvier, le pape se rendra à Saint-Paul-hors-les-Murs, comme c’est la tradition pour la fin de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, pour une célébration oecuménique de la Miséricorde. La Porte Sainte aura été ouverte le 13 décembre (à 10h30).

Un samedi par mois, aura lieu une audience générale supplémentaire du pape François. Les dates se trouvent sur le site du jubilé, prévu en 7 langues pour suivre les événements.

un vendredi par mois, le pape accomplira des « signes de miséricorde », qui seront toujours des rencontres privées, mais exemplaires.

La prière quotidienne du chapelet aura lieu place Saint-Pierre, auprès de la statue de saint Pierre, à 18h.

Un service d’urgence médicale est installé auprès des 4 basiliques papales, avec de défibrillateurs. L’assistance médicale sera assurée par des volontaires de l’Ordre de Malte.

Le Jubilé prévoit aussi des instruments de communication pour les malentendants et malvoyants. Des confessionnaux sont prévu sans sans barrière architecturale. Un livre tactile est prévu pour le passage de la Porte Sainte.

Les missionnaires de la miséricorde

Missionnaires de la Miséricorde seront envoyés par le pape François dans le monde le Mercredi des cendres (10 février), « pour pardonner les péchés réservés au Siège apostolique », rappelle Mgr Fisichella.

Ils seront des « signes » de la proximité et du pardon de Dieu pour tous »

Ils seront nommés « exclusivement par le pape Francois » qui leur remettra le pouvoir de « remettre

les péchés réservés au Siège apostolique » : les péchés de  profanation de la Sainte Eucharistie, les péchés d’absolution du complice d’un péché (6e commandement), d’ordination épiscopale sans mandat du pape, de violation du secret sacramentel (confession) et du péché de violence physique contre le Saint-Père. Mais, fait observer Mgr Fisichella, « les paroles peuvent être pire que des pierres parfois ».

Les missionnaires de la miséricorde sont un peu plus de 800 : il resteront un « signe ». Ils seront 100 aux Etats-Unis, 60 Italie, par exemple.

Le pape François accorde en outre à tous évêques du monde de donner bénédiction papale aux célébrations d’ouverture et de fermeture des Portes Saintes.

Et il accorde à tous prêtres du monde le pouvoir absolution pour l’avortement procuré.

Pour toute question sur le Jubilé, rendez-vous sur le site en français en cliquant ici.

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel