Faire un don
Guido Schäffer © guidoschaffer.com.br/

Guido Schäffer © guidoschaffer.com.br/

Brésil : une plage de Rio de Janeiro reçoit le nom du serviteur de Dieu Guido Schäffer

Il a été surfeur et médecin des pauvres

Une plage à Rio de Janeiro, au Brésil, a reçu le nom du serviteur de Dieu Guido Schäffer (1974-2009), surfeur et médecin, surnommé « Surfer Angel », indique l’agence ACIdigital en portugais le 23 juillet 2018.

Le procès de béatification du jeune Brésilien a été ouvert en janvier 2015, après que le Vatican ait accordé le «Nihil Obstat», l’autorisation formelle affirmant qu’il n’y a pas d’empêchement à un tel procès. L’étape diocésaine du procès a pris fin le 8 octobre 2017 et toute la documentation sur la vie de Guido a été envoyée au Vatican.

Selon la biographie publiée sur un site dédié, Guido est né le 22 mai 1974, à Volta Redonda dans l’état de Rio de Janeiro. Il fait ses études primaire et secondaire au Collège du Sacré Cœur de Marie (Colegio Sagrado Caracao de Maria) entre 1979 et 1991.

Dès son plus jeune âge, Guido éveille l’attention de ses amis vers le Christ : il les encourage à faire leur confirmation puis les invite à faire partie du Cénacle (Mouvement Sacerdotal Marial) que sa mère organise une fois par mois.

De 1993 à 1998, Guido fait ses études de médecine à la Faculté d’éducation technique Souza Marques. L’année où il obtient son diplôme, il initie le groupe « Feu de l’Esprit Saint » (Fogo do Espirito Santo) avec le père Jorjão dans la paroisse de Notre Dame de la Paix.

En travaillant comme médecin généraliste, Guido fait la connaissance des Sœurs de Mère Teresa de Calcutta (les Missionnaires de la charité) dont la mission est de soigner les pauvres. Lui aussi commence à soigner les pauvres dans la rue.

La sœur Caritas qui accompagne le travail de Guido au sein de la maison des Missionnaires de la charité à Lapa écrit : « Il voulait que tous rencontrent personnellement le Christ. Il ne mesurait pas son effort. Quand il s’occupait des frères de la rue, il ne s’assurait pas seulement de la santé de leur corps, mais surtout de leur âme. À chacun d’eux, il parlait du Christ. La majorité d’entre eux sortaient du cabinet en larmes et profondément touchés. »

Appelé au sacerdoce, Guido commence à suivre des études de philosophie, puis entre 2004 et 2006, des études de théologie à l’institut de philosophie et de théologie du Monastère San Bento de Rio de Janeiro. En 2008, il entre au séminaire Sao José à Rio de Janeiro afin de suivre les deux dernières années de théologie. Selon les témoignages de ses collègues de la faculté de Sao Bento, Guido ne disait jamais de mal de personne.

Le 1er mai 2009, à l’âge de 34 ans, Guido décède, victime d’une contusion à la nuque qui entraîne la syncope et la noyade, alors qu’il faisait du surf sur la plage de Barra da Tijuca, à Rio de Janeiro. Guido avait dévoilé à quelques amis son souhait que si Dieu lui permettait de choisir, il souhaiterait mourir en mer, cet environnement naturel, où il sentait la présence de Dieu et l’entendait lui parler.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel