Faire un don
Mgr James Romen Boiragi, Bangladesh © Vatican News

Mgr James Romen Boiragi, Bangladesh © Vatican News

Bangladesh : le pape reçoit les évêques en visite ad limina

Les souffrances des Rohingyas, la situation des catholiques

Le pape François « nous a dit que le Bangladesh était toujours dans son cœur », affirme Mgr James Romen Boiragi, évêque du diocèse de Khulna, au Bangladesh, sur Vatican News en italien du 24 mai 2018.

Une délégation des huit évêques du Bengale dirigée par le cardinal Patrick D’Rozario, C.S.C., archevêque de Dhaka, en visite ad limina à Rome, a été reçue par le pape le jeudi matin. Les souffrances des Rohingyas, la situation des catholiques et la prière pour le Bangladesh, ont été parmi les moments les plus importants de la rencontre qui a duré plus d’une heure.

« Nous avons parlé de la situation de notre diocèse, a dit Mgr Romen Boiragi, et puis il a parlé de la situation des Rohingya. Il a dit que les Rohingya sont toujours dans son cœur. Il a voulu savoir comment ils allaient. » Depuis le Bangladesh, le pape François avait lancé un appel clair en faveur de la minorité musulmane persécutée en Birmanie, demandant « pardon » pour « l’indifférence du monde », le 1er décembre 2017, au terme d’une prière interreligieuse et œcuménique pour la paix, dans les jardins de l’archevêché de Dacca : « La présence de Dieu aujourd’hui s’appelle aussi Rohingya », avait-il lancé.

Les évêques ont aussi parlé avec le pape « des enfants, des jeunes, qui souffrent tant » : « Notre Église, la Caritas aussi, fait beaucoup pour aider à changer la situation », a souligné Mgr Romen Boiragi.

Le pape, a-t-il poursuivi, « a dit que nous évêques, devions toujours être proches de nos chrétiens, comme un père, comme un papa à la maison. Puis il a demandé comment allaient nos chrétiens, nos religieux, comme se portaient nos relations. Il a ensuite parlé de sa visite et nous a dit que le Bangladesh était toujours dans son cœur. »

À la fin de la rencontre, le pape François « a demandé de prier pour lui, a rapporté évêque du diocèse de Khulna, et nous lui avons demandé de bénir tout le Bangladesh, les chrétiens, les musulmans aussi, et nos diocésains ».

Avec une traduction d’Océane Le Gall

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel