Faire un don
Angélus du 26 décembre 2016, capture CTV

Angélus du 26 décembre 2016, capture CTV

Aujourd’hui, penser à ceux qui souffrent la persécution (traduction complète)

Paroles du pape François avant l’angélus de la Saint-Etienne

« Nous voulons aujourd’hui penser à ceux qui souffrent la persécution et être proches d’eux par notre affection, notre prière et nos larmes aussi », déclare le pape François à l’occasion de l’angélus pour la fête de Saint-Etienne, soulignant que les martyrs chrétiens, aujourd’hui « plus nombreux qu’aux premiers siècles » de l’Eglise, sont haïs – avec « cruauté » parce que Jésus « a apporté la lumière de Dieu et que le monde préfère les ténèbres pour cacher ses oeuvres mauvaises ».

Le pape François a parlé et prié depuis la fenêtre du bureau du palais apostolique du Vatican qui donne place Saint-Pierre, en la fête de Saint-Etienne, protomartyr, ce lundi 26 décembre 2016, à l’occasion de l’angélus de midi.

Le pape avait auparavant posté ce tweet sur son compte Pontifex_fr : « En la fête de St Étienne, rappelons-nous les martyrs d’hier et d’aujourd’hui. Vainquons le mal avec le bien, la haine avec l’amour. »

Voici notre traduction, de l’italien, de l’allocution du pape avant l’angélus.

AB

Paroles du pape François avant l’angélus

Chers frères et soeurs, bonjour!

La joie de Noël emplit nos cœurs aujourd’hui aussi, tandis que la liturgie nous fait célébrer le martyre de saint Etienne, le premier martyr, en nous invitant à recueillir le témoignage qu’il nous a laissé par son sacrifice. C’est justement le témoignage glorieux du martyre chrétien, souffert par amour de Jésus-Christ. Martyre qui continue à être présent dans l’histoire de l’Eglise, depuis Etienne jusqu’à nos jours.

L’Evangile d’aujourd’hui (cf. Mt 10,17-22) nous a parlé de ce témoignage. Jésus annonce à l’avance aux disciples le refus et la persécution qu’ils vont rencontrer : « Vous serez haïs de tous à cause de mon nom » (v. 22). Mais pourquoi le monde persécute-t-il les chrétiens ? Le monde hait les chrétiens pour la raison pour laquelle il a haï Jésus : parce qu’il a apporté la lumière de Dieu et que le monde préfère les ténèbres pour cacher ses oeuvres mauvaises. Rappelons que Jésus lui-même, lors de la Dernière Cène, a prié le Père pour qu’il nous défende contre l’esprit mauvais mondain.

Il y a une opposition entre la mentalité de l’Evangile et celle du monde. Suivre Jésus veut dire suivre sa lumière, allumée dans la nuit de Bethléem, et abandonner les ténèbres du monde.

Etienne, le protomartyr, rempli d’Esprit Saint, a été lapidé parce qu’il avait confessé sa foi en Jésus-Christ, Fils de Dieu. Le Fils unique qui vient dans le monde invite aujourd’hui le chrétien à choisir la voie de la lumière et de la vie. Voilà le sens de sa venue parmi nous. En aimant le Seigneur et en obéissant à sa voix, le diacre Etienne a choisi le Christ, Vie et Lumière pour tout homme. En choisissant la vérité, il est devenu en même temps une victime du mystère d’iniquité présent dans le monde. Mais, dans le Christ, Etienne a été vainqueur !

Aujourd’hui aussi, pour rendre témoignage à la lumière et à la vérité, l’Eglise fait l’expérience de dures persécutions, en différents lieux, jusqu’à l’épreuve suprême du martyre. De nombreux frères et sœurs dans la foi subissent des injustices, des violences, et ils sont haïs à cause de Jésus ! Je vous dis une chose : les martyrs d’aujourd’hui sont plus nombreux que ceux des premiers siècles. Lorsque nous lisons l’histoire des premiers siècles, ici, à Rome, nous lisons tant de cruauté contre les chrétiens. Je vous le dis : cette cruauté existe aujourd’hui, et en plus grand nombre, contre les chrétiens.

Nous voulons aujourd’hui penser à ceux qui souffrent la persécution et être proches d’eux par notre affection, notre prière et nos larmes aussi.

Hier, jour de Noël, les chrétiens persécutés d’Irak, ont célébré Noël dans leur cathédrale détruite : c’est un exemple de fidélité à l’Evangile. En dépit des épreuves et des dangers, ils témoignent avec courage de leur appartenance au Christ et ils vivent l’Evangile en s’engageant en faveur des plus démunis, des plus négligés, en faisant du bien à tous sans distinction. Ils témoignent ainsi de la charité dans la vérité.

En faisant dans nos cœurs de la place au Fils de Dieu qui se donne à nous à Noël, renouvelons joyeusement et courageusement notre volonté de le suivre fidèlement, comme notre unique guide, en persévérant dans une vie selon la mentalité évangélique et en refusant la mentalité des dominateurs de ce monde.

Nous élevons notre prière vers la Vierge Marie, Mère de Dieu et Reine des martyrs, afin qu’elle nous conduise et qu’elle nous soutienne toujours sur le chemin de la suite de Jésus-Christ, que nous contemplons dans la grotte de la crèche et qui est le Témoin fidèle de Dieu le Père.

(c) Traduction de Zenit, Anita Bourdin

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel