Faire un don
Card. Vincent Nichols © ZENIT - HSM

Card. Vincent Nichols © ZENIT - HSM

Attaque de Londres: des responsables musulmans anglais rencontreront le pape

Une délégation accompagnée à Rome par le card. Nichols

 

Le pape François recevra en privé quatre responsables musulmans du Royaume-Uni, le 5 avril 2017, deux semaines après l’attaque terroriste perpétrée sur le pont de Westminster, à Londres

C’est le cardinal Vincent Nichols, archevêque de Westminster, qui a annoncé l’événement à l’agence catholique italienne SIR, en marge du symposium européen sur les jeunes, organisé par le CCEE à Barcelone. Il a précisé que l’audience, à laquelle il participera, entend souligner « que les chefs religieux veulent et sont engagés à construire des relations ».

« Je pense que les personnes de foi ont beaucoup à offrir, a affirmé le cardinal. Le dialogue entre personnes qui croient en Dieu crée un espace commun. Et c’est de ce point de vue un devoir pour les chefs religieux de se parler, de se rencontrer, d’explorer ensemble des solutions communes, d’affronter la question du credo religieux qui aboutit à l’extrémisme et à la violence. »

Il faut tirer les conclusions du drame londonien, a-t-il encore estimé : « il y a quelque chose de très important à apprendre et c’est de ne pas permettre aux communautés de s’isoler ». « Attention au fait de reléguer la foi dans une sphère privée, a averti le cardinal Nichols, parce que cela contribue encore plus à l’isolement des communautés et ne contribue pas à la construction d’une société inclusive ».

Pour le cardinal britannique, « il est clair que ce qui s’est passé n’a rien à voir avec les frontières. Le terroriste était un homme né en Angleterre, qui avait grandi en Angleterre. Il a passé, il est vrai, une brève période en Arabie et il est devenu musulman. Mais il faut aussi dire que c’était un homme avec une longue histoire de violence. Il a été 5 ou 6 fois en prison, et ceux qui l’ont connu parlent d’un homme très en colère. Cet accident doit donc être regardé et interprété dans sa réalité ».

Le 22 mars, un terroriste a foncé dans la foule au volant d’une voiture, sur le pont de Westminster, près du Parlement. L’attaque a fait trois morts – dont un policier – et une quarantaine de blessés.

Avec une traduction de Constance Roques

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel