Couverture du livret d’engagement des Semaines sociales

Couverture du livret d’engagement des Semaines sociales

Semaines sociales de France

Print Friendly, PDF & Email

Message du pape aux participants et la prière pour notre terre

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Du 24 au 26 novembre, s’est tenue à l’Université catholique de Lyon (France) la rencontre annuelle des Semaines sociales de France. Par l’intermédiaire du Secrétaire d’État du Vatican, le cardinal Pietro Parolin, le pape François a tenu à transmettre un message aux participants au colloque. Nous publions ici le texte de ce message dans son intégralité.

Je suis heureux de vous rejoindre par la pensée et la prière à l’occasion de la rencontre annuelle des Semaines sociales de France. Je vous transmets les chaleureuses salutations de Sa Sainteté le pape François qui forme les vœux les meilleurs de fécondité pour vos travaux.

Votre rassemblement a lieu cette année sur fond d’une situation d’instabilité internationale très préoccupante, qui, également en France, démontre la nécessité de la cohésion sociale, de la fraternité et de la réconciliation entre les groupes et les communautés. Aujourd’hui, plus que jamais, nous comprenons la pertinence de l’écologie intégrale, selon le magistère du pape François, qui aborde simultanément les crises sociales et environnementales et nous enjoint à ne pas séparer ce qui est intimement lié.

Dans l’Exhortation Apostolique Laudate Deum, parue huit ans après l’Encyclique Laudato si’, le Saint-Père souligne « que nos réactions sont insuffisantes alors que le monde qui nous accueille s’effrite et s’approche peut-être d’un point de rupture » (n. 2). Il nous rappelle que, bien que l’engagement personnel pour la protection de la création constitue un aspect essentiel de la vie chrétienne, dans la mesure où il témoigne de la foi en Dieu créateur et contribue à générer une culture du respect de l’environnement, il n’est cependant pas suffisant pour faire face à la crise climatique que nous connaissons actuellement. Il est donc nécessaire d’« initier un nouveau processus radical, intense et qui compte sur l’engagement de tous » (ibid., n. 59), impliquant, à la fois, la politique et la mobilisation “par le bas” des différents acteurs sociaux et des corps intermédiaires.

À la lumière de Fratelli tutti, l’invitation à construire une société animée par des sentiments d’amitié et de fraternité devient une proposition concrète pour explorer de nouvelles formes de coopération. Le pape François se félicite que de « nombreux regroupements et organisations de la société civile aident à pallier les faiblesses de la Communauté internationale, son manque de coordination dans des situations complexes, son manque de vigilance en ce qui concerne les droits humains fondamentaux » (ibid., n. 37).

En ce sens, la participation imminente du Saint-Père à la COP 28, à Dubaï, est un témoignage de son engagement qui incite tous les catholiques à se mobiliser avec clairvoyance et détermination dans la sphère sociale. La foi, en effet, ne sépare pas, mais lie plus profondément les disciples du Seigneur au destin de l’humanité, de tous les vivants et de la maison commune.

« La nouveauté de l’Évangile, qui est une nouveauté radicale, n’est pas une nouveauté passagère », disait le pape François (Audience générale, 4 août 2021). Que votre regard sur les réalités contemporaines, enrichi de la convergence de compétences et de perspectives diverses, soutienne l’Église de France dans sa mission. Seule la nouveauté du Seigneur Jésus est radicale : elle rayonne particulièrement parmi les pauvres, loin des logiques de pouvoir, là où le Royaume de Dieu change déjà les esprits et les cœurs et prépare notre avenir. Que votre espérance aussi puisse se montrer radicale !

Le pape François accorde bien volontiers, à chacun et chacune d’entre vous, la Bénédiction apostolique.

Cardinal Pietro Parolin
Secrétaire d’État de Sa Sainteté

 

PRIÈRE POUR NOTRE TERRE

 

Dieu Tout-Puissant

qui es présent dans tout l’univers

et dans la plus petite de tes créatures,

Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe,

épands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté.

Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et sœurs

sans causer de dommages à personne.

Ô Dieu des pauvres,

aide-nous à secourir les abandonnés

et les oubliés de cette terre qui valent tant à tes yeux.

Guéris nos vies,

pour que nous soyons des protecteurs du monde

et non des prédateurs,

pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction.

Touche les cœurs

de ceux qui cherchent seulement des profits aux dépens de la terre et des pauvres. Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose, à contempler, émerveillés,

à reconnaître que nous sommes profondément unis

à toutes les créatures sur notre chemin vers ta lumière infinie.

Merci parce que tu es avec nous tous les jours.

Soutiens-nous, nous t’en prions, dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix.

Laudato Si

Share this Entry

Rédaction

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel