Les lauréats du Prix de Lubac © ambassade près le Saint-Siège

Les lauréats du Prix de Lubac © ambassade près le Saint-Siège

Prix de Lubac 2021: remise solennelle à la Villa Bonaparte

Print Friendly, PDF & Email

Sous la présidence du card. Poupard et de Mme Beton Delègue

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le Prix de Lubac a fait l’objet d’une remise solennelle, ce mardi 5 octobre 2021, à la Villa Bonaparte, siège de l’ambassade de France près le Saint-Siège, sous la présidence de Son Eminence le cardinal Paul Poupard et de Madame Elisabeth Beton Delègue, ambassadrice de France près le Saint Siège.

Le Prix de Lubac a été attribué, le 4 mai dernier à un travail doctoral en langue française et deux travaux en langue étrangère, soutenus dans les universités pontificales romaines.

Mis en place par l’Ambassade de France près le Saint-Siège et l’Institut français – Centre Saint-Louis (IFCSL), le prix Henri de Lubac – du nom du cardinal français, jésuite, du XXe siècle – récompense des recherches universitaires menées dans les établissements universitaires pontificaux de Rome.

Cette année, le prix en langue française a été attribué au prêtre français Biasgiu Santu Virgitti, pour sa thèse sur « Le récit de Jonas dans la Liturgie latine. Lecture liturgique de la Feria Quarta, Hebdomada prima in Quadragesima », soutenue à Université pontificale Grégorienne.

Ce même jury a attribué le prix en langue étrangère, ex aequo, à María Soledad Paladino, de nationalité argentine, pour sa thèse sur “Autonomía teónoma y teonomía participada. Hacia una comprensión de la justa autonomía moral à partir de Veritatis Splendor”, soutenue à l’Université pontificale de la Sainte Croix et à l’Abbé Davide Lees, de nationalité italienne, pour sa thèse sur « Il peccato nella teologia di Ireneo di Lione. Uno studio analitico-sistematico », soutenue à l’Université pontificale Grégorienne.

Ces thèses sont caractérisées « par leur apport novateur et leur contribution à la réflexion théologique et philosophique », précise la note.

Le jury était composé du cardinal Paul Poupard, président émérite du Conseil pontifical de la culture, du père Serge Thomas Bonino op, Doyen de la faculté de Philosophie de l’Université Saint Thomas d’Aquin, du père Michel Fédou, professeur de théologie au Centres Sèvres à Paris, de Denis Moreau, professeur à l’Université de Nantes, de Michelina Tenace, enseignante à l’Université pontificale Grégorienne de Rome, du père Laurent Touze, professeur à l’Université pontificale de la Sainte-Croix à Rome, et d’Emmanuele Vimercati, professeur à l’Université pontificale du Latran.

Le comité organisateur du Prix a d’ores-et-déjà lancé un appel à candidatures pour 2022.

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel